AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette

» la salle sous la trappe
Ven 26 Mar - 12:49 par Une alienette


 

 Fatalité

Message Auteur
MessageSujet: Fatalité   Mer 3 Juin - 16:57

Maman. Maman, pardonne-moi.
J'ai essayé pourtant. J'ai essayé de faire comme tu disais, de trouver le Bien là où tout le monde ne voyait que le Mal. Je suis même allé le chercher en moi. Je croyais l'avoir bien arrimé à la surface. Je croyais, oui, mais j'avais tord.
Vois-tu Maman, de là où tu es, je peux bien te le dire, c'est la guerre. Non, pas celle avec les épées de bois, les casques en carton et les princesses à délivrer. Non, même pas celle-là. Une autre guerre que tu n'aurais pas apprécier. Le genre qui rend le peuple mauvais, qui décoiffe les fillettes et remplace les marguerites par des sabres et des flèches enflammées. Une sale guerre Maman. Bien sale, dans la fange la plus nauséabonde de Munuroë.

Et de là-haut, tu me croiras jamais, hein, mais c'est toi la plus proche de tout ça. Parce que figures-toi, Maman, que c'est ces putains de divinités qui ont foutu la merdeuh! Oups... Pardon Maman, je voulais pas, je sais que c'est mal élevé de parler comme ça, surtout dans la bouche d'une petite fille. Pardon, promis, je le recomencerais plus (jusqu'à la prochaine fois!)
Bref, alors pendant que Dieu, Lymbia, et les ot' s'amusaient à se fendre la poire dans tous les sens du terme, moi je devais faire mon choix. Bien? Mal? Bien? Mal? Bien-Mal? Je savais plus trop où donner de la tête Maman, alors je me suis souvenu de ce que tu m'avais dit. Que la vie ça avait beau être la chose la plus moche qui soit, c'était aussi la plus précieuse.
J'ai rejoins Ysalena. Parce qu'elle disait comme toi. A part que pour elle la vie est belle, mais bon, personne n'est parfait tu sais. J'avais même décidé que pour une fois dans ma vie, je sauverais les autres au lieu de les assassiner. Peut-être que c'était pour me faire pardonner de vous avoir tuer toi et Papa. Ou peut-être pas. Je ne sais plus...

J'ai mal Maman, tu sais, j'ai très mal.
J'ai mal parce qu'ici tout le monde murmure qu'Ysalena a disparut. Où? Comment? Pourquoi? Elle a fuit?! Elle s'est fait enlevée?! Je ne sais pas. Les autres partisans croient à un enlèvement prémédité par Banda. Et toi, Maman, toi de là-haut, toi qui vois tout? Qui est à l'origine de tout ça? Qui a tué en moi la dernière once de bonté?
Parce que c'était bien ça. Une dernière chance en quelque sorte. Morte, désormais. Vois-tu Maman, j'avais décidé de tuer la haine dans l'oeuf. Et puis j'ai pensé à toi Maman. A cette gentillesse dont tu me couvrais, Maman. J'ai revu ton sourire, tes mains potelées. Il y avait aussi les fessées, les giffles, les cheveux que tu me tirais, les nuits passées à étouffer entre tes seins parce que tu avais froid. Il y avait Papa, ses manières de rustre, ses coups de pied, cette odeur permanente de vin. Il y avait ces choses, Maman, ces choses que tu m'as fait faire avec des hommes que je ne connaissais pas. Des hommes qui auraient pu être Papa, des hommes qui m'ont volé mon enfance, ma soeur, ma vie, notre innocence. Et connais-tu la meilleure Maman?
Non?

Je me suis résigné. On est que ce l'on mérite. Je ne pouvais désèspérément pas espérer mieux que ça. Que la haine qui tiraille mes veines! Que la mort qui me hante! Le sang, les flammes!
Maman!
Maman, je te hais! Choisir Ysalena n'était que folie, celui ou celle qui me l'a prise a bien cerné l'affaire! Il devait savoir qu'ainsi il brisait le dernier barrage de mes espoirs. Comme toi Maman, comme toi. Comme toi, il m'a tué une deuxième fois. Mais ne t'en fais pas. Cela fait longtemps que je ne porte plus les couronnes de marguerites de mon enfance Maman. Longtemps que je te hais, que je vous hais. Tous, tous sans exception!
J'aurais du le savoir dès le début, cesser de me bercer d'illusions. Personne ne change, tout le monde demeure. Ma place est ici. Ici? Oui, Maman, au côté de Banda. Déesse de la luxure et de la débauche. Car tu as fait de moi une catin. Au côté de Lymbia. Déesse de la guerre et du sang versé. Car c'est ce que j'ai fait de moi Maman! Une femme sans âme, une tueuse, l'ombre de moi-même.

Je te le prouverais Maman. Tu avais tord, tout comme moi de te faire confiance. La vie est laide, elle n'a rien de précieuse. On peut la reprendre à quiconque ne la mérite pas. On peut la laver, la blanchir, et la rendre inerte, aseptisée Maman. Tu n'as pas réussi à faire ainsi avec moi. Au contraire, tu m'as noircit jusqu'au tréfond de l'âme.
Mais je te le prouverais Maman. Que la vie ne vaut rien.
Que tout n'est que fatalité.
Piping

avatar

Féminin Age : 26
Race : Fantôme...
Date d'inscription : 28/07/2008

Nombre de messages : 456


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Fatalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë ::  :: Bibliothèque :: Munuroë V1 :: Un pas après l’autre, une histoire s’écrit... - RP :: Au Nord de Lonedonne :: Le temple des dieux :: La guerre des Dieux -