AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» Postulation pour la béta
Ven 31 Aoû - 12:14 par Themis

» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette


 

 A la recherche des danseurs d'Horizons [Ouvert]

Message Auteur
MessageSujet: A la recherche des danseurs d'Horizons [Ouvert]   Sam 13 Juin - 2:51

Je crois que je suis dans la merde.
Elle s'appelle Lydia et elle risque de me coûter mes deux genoux.
Ne me demandez pas pourquoi mais j’avais bêtement pensée que je n'aurais pas eu a partager autre chose qu'un lit avec elle, j'ai beau eu le répéter "S'que pour le sex' poulette", bien décidé a mener seule ma propre barque, mais les femmes sont nunuches; elles se disent toujours que peut être que pour elle, je changerais, qu'à la longue je finirais pas les aimer. J'ai fait le salaud, je suis l'os qui c'est arraché de la gueule d'une chienne. Mais la où les problèmes commencent vraiment, c'est quand on s'attarde sur les affaires du père, autant dire qu'il y a pas mal d'endroits que je ferais mieux d'éviter, embêtant, surtout quand comme moi, on cherche du boulot plus ou moins respectable.

Ouais, je cherche du taff', j'ai croisé un vieux marin, une simple connaissance rencontré au détour d'une tentative de vol, salement foiré, qui me fit mousse au prix de quelques doigts brisés (Une connaissance qui dure pourtant plus longtemps, que mes soit-disantes grandes amitiés), il m'a touché deux mots à propos des danseurs d'Horizons.
Trop usées par les eaux salées, trop érodées par les vents d'un lointain inconnu, je crois que la mer a toujours rejeté ma présence, je cherche quand même a reprendre le large. Oh non pas vraiment à cause de Lydia, enfin entre autre.
Je crois que je suis dans la merde.
Une sale histoire de jeux, les ratlings sont mauvais gagnant.
J'ai donc fait la fouine a la recherche des danseurs, du large, une bien mauvaise fouine.

Passons, regardez, me voilà dans le rôle du soiffard échoué entre les pintes, dans une taverne miteuse, où sont employé deux, trois, de ce qui semble être les premières mado. Pas l'ombre d'une fourrure et elle n'est pas affilié au père de Lydia, c'est déjà ça, curieusement, il semble que je passerais la nuit.
Je me lève, mon pas ivre à défaut de me faire chuter, m'entraine un peu trop sur ma gauche, et voilà que je percute un tauren avec quelques pintes de trop dans la luette, il se dresse. Les plus sobre tentent de s'interposer, Rien n'y fait, les corsaires étant des gens d'honneur à leurs façon, avec leurs propres codes, je fais face, les haleines délicieusement alcoolisées se mêlent, pas besoin d'être alchimiste pour connaître les propriétés instables du dit mélange. Des insultes, puis une chose en entrainant une autre, le tauren frappe, le cartilage lâche, déversant son flot de sang, le tas de viande qui me sert de corps s'écrase sur une table, l'entrainant avec lui au sol. D'autres coups maintenant, mais cette fois ci, j'en suis ni le destinataire, ni l'origine d'ailleurs, l'ambiance dégénère.
Autant dire que la chance tourne, je me casse d'ici à bon compte.

Je zigzague, les navires claque des cordages.Je tousse, le goût du sang envahie ma bouche, j''essuie ce filet pourpre qui s’écoule sur mon visage.
Une ombre me file, sans que je ne la remarque, trop occupé à observer mes mains poisseuses de sang.
Shekil Aria

avatar

Masculin Age : 29
Race : zumin
Date d'inscription : 12/06/2009

Nombre de messages : 2


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la recherche des danseurs d'Horizons [Ouvert]   Dim 14 Juin - 15:38

Je suis sortie derrière lui en rasant la muraille pour éviter les horions que s'échangent à présent deux bons tiers des occupants du lieu. Comme d'habitude à cette heure de la nuit, il suffit d'un rien pour que les esprits s'échauffent et que les poings entrent en action...

Je l'ai laissé prendre une vingtaine de pas d'avance, ne pas le suivre de trop près, et rester dans l'ombre. Evaluer son degré d'ébriété. Son degré d'inconscience... Seul en pleine nuit sur les docks... Très imprudent.

Insensiblement, je me rapproche de lui. Le pas léger, aucun mouvement brusque qui pourrait attirer le regard, toujours d'une ombre à l'autre, serrer la cape contre moi pour éviter les froissements de tissu. Le chat gris sur le mur du jardin, impalpable et silencieux comme la cendre...

Tu as posé trop de questions, à trop de gens. Beaucoup ici nous connaissent, et pourtant ils t'ont répondu qu'ils ne savaient rien. Nous ne sommes pas cachés, pas vraiment, mais il y a tant de vaisseaux dans ce port, y trouver une modeste jonque prendrait du temps, de l'énergie... Poser la question, oui, c'était une bonne idée. La preuve. Tu nous as trouvés.

Je suis juste derrière lui à présent, et il n'a pas encore tourné la tête. La dague vient le piquer au creux du dos, près de la colonne vertébrale.

Continuez à avancer, messire. Ce que vous cherchez se trouve un peu plus loin.

La voix calme, basse, unie. Trop grave pour une voix de fille, c'est ma voix déguisée, celle qui pourrait me faire passer pour un jeune homme. Une vieille habitude. Et aussi le fait qu'on prend toujours plus au sérieux un homme qu'une fille. Même si l'homme n'a que du duvet au menton...

Je sens les mouvements furtifs autour de moi. Prêts à intervenir si l'homme se montrait assez saoul pour jouer les indociles. Parce que s'il lui reste une once de discernement, il comprendra qu'il a tout intérêt à rester tranquille.


Droit devant, puis à gauche après les tonneaux...

Patiente, vigilante, confiante.
Autant que faire se peut, que tout se passe sans heurts.
Djaya

avatar

Féminin Age : 33
Race : ... te r'garde pas.
Date d'inscription : 07/08/2008

Nombre de messages : 207


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la recherche des danseurs d'Horizons [Ouvert]   Mar 16 Juin - 21:46

Je sais qu'elle ne devrait plus tarder maintenant.

La lune s'est déplacée. Lorsque Djaya a pénétré dans l'auberge, l'astre nocturne se trouvait empêtré dans les branches du platane solitaire, désormais, il flotte un peu plus loin, au-dessus des barriques qui attendent d'être chargées sur leurs bateaux respectifs.

A propos de barrique...

La silhouette chancelante d'un homme, marchant le long d'une magnifique ligne brisée, se profile une vingtaine de mètres devant moi. Avant même de voir la silhouette de Djaya surgir, une trentaine de secondes après, à l'angle de la rue au bout de laquelle je me tiens embusquée, je sais qu'il s'agit de notre homme. Dès que ses pas ont commencé à résonner dans la ruelle, une telle bouffée de tension s'y est engouffrée, perception qui ne peut qu'annoncer que cet homme est traqué. Et, à moins que je ne me trompe, notre rousse en a fait son affaire...

Elle le rejoint en quelques enjambées, puis le fait avancer à la baguette, ou plutôt sous l'influence d'une jolie lame aiguisée...Plus efficace que n'importe quelle insulte ou mot acerbe. Tellement plus précis...Elle le conduit vers ma cachette, une énorme pile de tonneaux au sommet de laquelle je suis juchée. Elle devrait s'arrêter juste en-dessous. Je devrais lui bander les yeux, délicatement, mais fermement, ne pas l'effrayer, surtout, pas plus qu'il ne l'est déjà.

Ils ne sont plus qu'à une dizaine de mètres. On n'entend que les pas de l'homme qui trébuche plutôt qu'il marche, ceux de Djaya sont silencieux et inaudibles, tellement professionnels, discrétion absolue.

Le couple incongru s'arrête.
Silencieusement, d'un coup d'aile, je m'immobilise au-dessus de lui, puis, glisse mes mains doucement, implacablement, contre ses tempes. Il n'oppose aucune résistance, mais je sens que la pression de la lame de Djaya entre ses omoplates suffit amplement comme moyen de persuasion. Lorsque je les retire, un bandeau noir, opaque, est placé sur ses yeux.

Si ce n'est pas notre homme, si ces intentions sont mauvaises, alors il ne vaut mieux qu'il ne voie jamais notre visage ni notre Jonque.
Pour lui.

_________________
Youtcha
Rédaction de Munuroë
Rédaction de Munuroë
avatar

Féminin Age : 24
Gang : Danseurs d'Horizon
Race : AirWick menthe forte
Date d'inscription : 27/07/2008

Nombre de messages : 436


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la recherche des danseurs d'Horizons [Ouvert]   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche des danseurs d'Horizons [Ouvert]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë ::  :: Bibliothèque :: Munuroë V1 :: Un pas après l’autre, une histoire s’écrit... - RP :: Le port D'Aster Damné -