AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» Postulation pour la béta
Ven 31 Aoû - 12:14 par Themis

» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette


 

 Des mots à la jetée...[réservé]

Message Auteur
MessageSujet: Des mots à la jetée...[réservé]   Dim 26 Juil - 21:21

Je me souviens.

Je me souviens nos palabres, nos danses.

Je me souviens sa douceur, sa main, sa chaleur, son teint, sa candeur, son parfum.

Je me souviens sa tendresse, je me souviens mon ivresse.

Mais ce dont je ne me souviens pas, c'est la raison de mon départ.

Pourquoi, un jour, une nuit peut-être, sans savoir où, ni pour combien de temps, suis-je partis ?

Tout n'est que trouble lorsque j'étais loin d'elle, comme si finalement elle était mon équilibre. Parfois le nuage se dissipe, et dans les limbes de mon esprit je vois un sentier, qu'inlassablement je suis, parfois un arbre, malmené par le vent, ou une plaine battue par la pluie. J'y vois aussi l'ombre du coin d'une taverne, à observer les ivrognes dans une relative tranquillité.

Puis encore ce sentier.

Mais toujours ce vide, en moi, celui que je ne vois pas, celui que je ressens. Ce vide qui à chaque pas semble s'amplifier, toujours plus profond, toujours plus douloureux.

Mais qu'est-elle devenue ? Qu'est devenu ce monde ? Qu'était cette guerre, dont je me souviens vaguement ? Est-elle encore là ? Comment la retrouver ? J'aimerai pouvoir, d'une pensée, résoudre ce problème. Et comme un ultime recours, m'arrachant un sourire moqueur, je m'imagine lui parler, lui dire que je suis là, à nouveau.

Que pourrait-elle en avoir à faire, d'ailleurs ? Ne suis-je pas partis, sans prévenir ? Qu'en a-t-elle pensé ? L'a-t-elle seulement remarqué ? Mais je suis là, et ces questions me rongent. Après tout, ce n'est qu'un renouveau.

Un inconnu qui ne sait d'où il vient, que nul ne remarquerait.

Et après ? J'ai toujours vécu comme ça, et n'en suis pas mort.

Mais elle...

Je ne saurais même pas à qui demander de ses nouvelles, où chercher, où commencer.

Je ne remarque même pas les gens que je croise, alors que mes pas m'ont guidés à travers le port. Mes pensées sont toutes à elle. J'essaie de ne plus y penser, et je regarde les bâtiments ternes assombrir les rues, le monde défiler devant moi. Je me sens impuissant spectateur, esclave de mes pas qui me mènent je ne sais encore où.

Finalement, je me vois debout, au bout de la jetée, à observer les vagues venir s'écraser contre la pierre, telles les flots de soldats qui vont mourir aveuglément au pied d'une forteresse. Puis une sensation me revient, sensation que j'ai déjà vécue. Une longue, interminable chute.

Et soudain ces vagues sont si attirantes, si belles, séduisantes. Je m'approche d'elles, sens l'air humide battu par le ressac souffler sa bienveillance sur mon visage, le vent me murmurer ses encouragement, au creux de l'oreille.

Je suis au bord, et l'odeur saline me semble si entêtante, d'un coup. Si douce, agréable.
Caracole

avatar

Masculin Age : 30
Race : Zumain
Date d'inscription : 26/10/2008

Nombre de messages : 188


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur aurel.tilt@free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Des mots à la jetée...[réservé]   Lun 27 Juil - 15:28

Doucement, comme intimidées, mes mains s'approchent, se tendent vers lui, trouvent une des siennes qu'elles se mettent à serrer, comme pour s'assurer que je ne rêve pas.

Mes mains serrent la sienne, elles sont comme une prison autours. Non, plutôt un point d'attache... Pour lui, ou pour moi ?

Je me déplace sans lâcher sa main de façon à me tenir à ses côtés, tout mon corps tourné vers lui, et je le regarde. Il a l'air comme attiré par les vagues.

Si tu sautes... Je saute...

Mes yeux se ferment, et je porte sa main à ma joue. Pourquoi faut-il toujours qu'à un moment ou un autre les hommes que je côtoies disparaissent ? Il est revenu, mais pour combien de temps ?

Je ne lui demanderais pas où il était, car on ne me répond jamais lorsque je pose cette question. Je ne lui demanderais pas pourquoi il est parti. Il me le dira peut-être, ou pas.


-Tu m'as manqué.

Mais, si tu sautes, je saute.
Estendra

avatar

Féminin Age : 27
Gang : ...
Race : Fantôme de la Cour
Date d'inscription : 01/02/2009

Nombre de messages : 302


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Des mots à la jetée...[réservé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë ::  :: Bibliothèque :: Munuroë V1 :: Un pas après l’autre, une histoire s’écrit... - RP :: Le port D'Aster Damné -