AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» Postulation pour la béta
Ven 31 Aoû - 12:14 par Themis

» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette


 

 Incendiaire...

Message Auteur
MessageSujet: Incendiaire...   Jeu 7 Aoû - 21:50

Rire de démente. Pupille étrangement dilatée. Scintillante de folie. Sueur luisante. Échine galbée. Nez long et fin. Corps secoué de spasmes. Mains crispées. Cheveux plaqués dans le cou. Cabrioles désarticulées. Agitée. Féline. Nue...

Le reflet des flammes s'inscrivait dans son oeil terne. Et toujours plus fort, son rire, presque un cri accompagnait leur crépitement. Son corps entier vibrait en même temps que le brasier. Elle n'était plus simplement spectatrice. Elle était tout autre. A la fois créatrice et création, l'allumette et la flamme. Elle brûlait. Le rire, ou le crépitement. L'éclair de folie, ou la lumière du brasier.
Les poutres de la demeure tombaient au sol dans des craquements sinistres. Déjà deux pans de murs s'étaient écroulés et les deux autres n'allaient pas tarder. Les meubles étaient partis en fumée aussi rapidement qu'ils leur avaient été possible. Premiers envolés, premiers soulagés, pourrait-on dire. Et il ne resterait plus rien.


Plus rien de sa vie, de sa famille, de sa demeure. Les deux corps qui dormaient paisiblement dans leurs lits devaient déjà avoir pousser leur dernier soupir. Dans leur sommeil, sans souffrance. (Quel dommage, pas de souffrances...)

Elle était sans attaches. Enfin!
Sans plus rien, plus de passé, peut-être un avenir, et cela faisait du bien. Tellement de bien de tuer ce que l'on avait aimé. De tout détruire. Hystérie jouissive! Pôpa, Môman! Enfin crevés! Putin, quel pied! Orgasme d'Enfer!

Maman ne serait plus là pour bourrer son décolleté de coton moelleux. Papa ne viendrait plus la déposer sur le trottoir en charrette à cheval. Maman ne lui prêterait plus son rouge à lèvres rose-bonbon. Papa ne ferait plus partie de ses clients. Maman et Papa ne l'aimeraient, ni ne la chériraient plus. Elle ne les aimerait plus. D'ailleurs les avait-elle déjà aimer? La réponse était évidente. Non. La pute qu'ils avaient construit de toute pièce les méprisait. Ils n'étaient que de vulgaires paysans de campagne, en chapeau de paille et robe de toile. Elle, non. Elle était d'une autre trempe, elle serait une grande dame, aurait trois maris, hériterait trois fois, et deviendrait richissime. (Le meilleur de la gente masculine à portée de main pour une poignée de biftons!)

Elle se retourna, un sourire se dessina sur ses lèvres. Sa nouvelle vie lui tendait les bras, et le passé s'éteignait tranquillement. Tout allait pour le mieux. Et le reste...
Au Diable!
Piping

avatar

Féminin Age : 26
Race : Fantôme...
Date d'inscription : 28/07/2008

Nombre de messages : 456


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Incendiaire...   Jeu 28 Aoû - 19:27

[Remember...]

L'été de mes 13 ans.
40 degrés à l'ombre. Un soleil de plomb qui vous colle au crâne. Les décolletés plongeants sont de sortis pour le bonheur de tout un chacun. Du plus jeune gamin, encore imberbe au vieillard, sénile, appuyé sur sa cane. Les hommes profitent du soleil pour reluquer les femmes des autres, tandis qu'ils roulent patins sur patins à la leur. Les mioches courent dans les rues jonchées de crottes. L'air de la campagne sent la canicule, l'herbe coupée, et l'alcool de prune.

Le bonheur suinte de partout. Dégouline dans les creux du dos, se mêlant à la sueur. Beurk...

J'ai froid...
Mes lèvres sont bleutés, mon teint ridiculement blanc. On voit même mes veines au travers de ma peau, mon coeur qui bat, comme au ralenti. La chair de poule qui hérisse les poils de mes bras, et cette tremblote qui me rend toujours si maladroite. Depuis quelques temps.

Je me lève. Je marche au radar. Mes paupières n'ont qu'une envie se fermer. M'emporter dans ce sommeil sans fin. Hiberner, pour ne plus sentir la morsure du froid!

J'ouvre la porte de la maison, la referme, monte à l'étage, referme la porte de ma chambre derrière moi. Aurais-je le courage de tourner le robinet? De remplir la bassine d'eau brûlante? De me dévêtir et d'y plonger doucement?
Pour avoir enfin chaud!

Oui...
Peut-être. Je ne sais pas.
J'ai simplement l'impression que mon corps est un glaçon que je plonge dans la fournaise... et qui ne fond pas, ne se réchauffe pas.

Mes dents claquent, je... pars.


Paaf! Paf!
Deux claques. Deux charmantes mains douces qui viennent d'exploser contre mes joues de marbre. Je m'étais endormie...

" Saleté de gamine! Putin! Catin! Sale garce! Prétentieuse!
Qui sait qui va laver la flotte là, par terre? Et tes fringues de pétasse toute trempées? Et l'eau?
Merde, mais on est en été! Ta cervelle de pute a zappé le fait qu'il y a restriction? "

Ma mère est là. Les bras sur les hanches. Le visage rouge. Les yeux emplie d'une rage sourde. Elle me déteste.

Mais je connais le remède. Je pose mes yeux dans les siens, et hop...
Je tire la langue, comme une vilaine fille. Je sais qu'elle adore ça.

" Oh, la vilaine fifille à sa Maman. Viens là faire un câlin. Un gros câlin tout doux. Ma p'tite puce... "
Voilà. Comme d'habitude.

Je m'approche, avec un sourire coquin. Et je me jette dans ses bras de ma bonne Maman-poule adorée.

" Je t'aime ma chérie... "

Oui, Maman, je sais. Tu me l'as déjà dit.

" Oh, mais dis donc, tu as froid toi mon ange! Tu es encore glacée! Viens-là, je vais te faire couler un bon bain chaud... "
Piping

avatar

Féminin Age : 26
Race : Fantôme...
Date d'inscription : 28/07/2008

Nombre de messages : 456


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Incendiaire...   Mer 29 Oct - 1:50

Ça fera bientôt plusieurs mois que j'arpente ces rues sordides. Tout pue, tout est horreur, viol, meurtre.
Mais je ne regrette rien.
Ne suis-je pas moi aussi, la protagoniste de cette histoire immonde? Ne l'ai-je pas voulu? N'ai-je pas tué moi aussi?

Si...
C'est là qu'est ma place, il me faut l'assumer. Criminelle.

Et quand bien même, la glace de mon corps me rend si lointaine, si hautaine, le feu qui caresse mon décolleté me rend puissante. Tellement puissante.
Qui pourrait se douter qu'au creux de cette tunique flamboyante, se cache mon seul et unique trésor: quelques allumettes dévastatrices?
Il me suffirait d'en craquer une seule, un bruit sourd, un bruit sec. Et la lueur que vous verriez dans mes yeux vous ferait peur. Peut-être auriez-vous de me craindre...

Mais le temps n'est pas encore venue. Ces petites choses là sont précieuses, je ne souhaite pas les gâcher ainsi.
La première fut pour...
Surtout, cette deuxième qui fut pour mes parents.
La dernière? Pour moi, bien entendu.

Quoi de plus beau que de mourir sous le feu ravageur d'un brasier dont on serait l'instigateur?
Rien...

Je marche, je parcoure ce monde, j'y découvre des plaisirs inavouables.
Je maîtrise la magie. La catin repentie qui s'élève dans les cimes de l'académie magique. Ça a de quoi vous en boucher plus d'un (trou).

Rôde. La gazelle de glace...
Rôde. Le feu entre mes seins.
Rôde...

Attend. Son heure.
Piping

avatar

Féminin Age : 26
Race : Fantôme...
Date d'inscription : 28/07/2008

Nombre de messages : 456


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Incendiaire...   Lun 19 Jan - 0:32


Découvrez By Heart!


Le piano dans le coin de la pièce. Où suis-je? A vrai dire, peu m'importe. Mes doigts effleurent les touches d'ivoire. Un soupire m'échappe. Je ravale le second qui s'apprête à le suivre.
Mes fesses à moitié nues trouvent sans peine le tabouret, s'y assoient. Je ferme les yeux un instant, comme pour me souvenir des instants magiques où je n'étais plus qu'une suite de notes. Une émotion pure, sans consistance.

Et puis, mes doigts retrouvent leur place. Comme si je n'avais rien oublier. Qu'aujourd'hui était encore hier. Que je n'étais plus la femme, mais la petite fille aux tresses sages.
La mélodie s'envole sans attendre. Mes yeux se ferment, oublie ma présence, le lieu où je suis, mes mains qui galopent sur le clavier. Je suis ailleurs.
A cet instant...

* Il y a ma mère dans l'angle de la pièce. Il y a l'homme nu, devant moi. Avec cette chose entre les cuisses, une chose que je n'ai jamais vu.
C'était du temps où j'avais encore chaud, sans la nécessité des flammes.

C'est le jour où j'ai perdu ma chaleur. *


Comme une minuscule larme au coin de mon oeil. Elle ne veut pas descendre, elle est bien là où elle est. Qu'attend-t-elle? La fin de l'histoire...
Je laisse à nouveau les souvenirs m'emporter, je n'ai plus la force de les retenir.

* Maman m'a vendu. Elle m'a vendu au premier venu. Un amateur de viandes fraîches.
Maman a été mon premier proxénète. Et je suis devenue une catin à 13 ans.

Ce soir-là... J'ai perdu ce qui me rendait jolie. Je suis devenu un territoire encore vierge qu'un homme a violé. Avec l'accord de Maman.
Il aurait pu être mon père, et pourtant il m'a même fait l'affront de poser ses lèvres de porc sur les miennes. De les forcer pour y glisser sa langue.
Je n'ai pas résisté. C'était ce que Maman voulait, et moi je l'aimais ma mère. J'aurais fait n'importe quoi pour elle...

Il s'est vidé en moi. Sans égards. Pour l'enfant que j'étais. *


Un frisson parcourt mon échine. J'ai l'impression que ses coups de reins cognent encore dans mon crâne. Je me mords la lèvre, un filet de sang coule sur mon menton. Tant pis.
Mes doigts s'acharnent sur la mélodie. Ils doivent l'achever. Sinon...

* J'ai perdu ma chaleur. Et je suis devenue une catin.
Je suis devenue de marbre. Pour toujours... *


Mon corps se rétracte égraine les dernières notes.
Plus personne ne s'approchera. Me toucher, à la rigueur. M'aimer? Non. Plus personne...
Un goût salé, une larme qui efface le filet de sang.
Piping

avatar

Féminin Age : 26
Race : Fantôme...
Date d'inscription : 28/07/2008

Nombre de messages : 456


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Incendiaire...   Sam 7 Mar - 18:00

J'ai mis le feu à un homme.
Je ne le connaissais pas. Il était beau. Trop. S'il avait été laid je ne l'aurais pas choisi. S'il avait été laid, je serais passer sans même le voir, sans me douter un instant que sa chair brûlée aurait l'odeur parfaite de mon paradis.

Aujourd'hui, j'ai craqué une allumette, je l'ai jeté sur ce corps.
Aujourd'hui, j'ai cru avoir atteint la perfection.

Il y a d'abord eu les vêtements. Une chemise à jabot légèrement ouverte sur un torse parfaitement musclé, une toison légère et parfumée à la fleur d'oranger. Un pantalon de toile, ample. Une veste en cuir de chevreau qui dégage une odeur musquée, proche de la sueur.

Puis il y a eut le visage. Les flammes l'ont léché avec la douceur d'une caresse maternelle. Les quelques poils qui garnissaient son menton sont partis en fumée, dans un léger grésillement. Puis ses lèvres charnus et parfaitement dessinées ont noircies, se sont fendus dans un sourire figé. Sa langue s'est recroquevillé; elle savait déjà qu'elle ne prononcerait plus un seul mot. Son nez. Son front. Ses cheveux. Puis ses yeux. Ouverts sur le ciel d'un gris humide. Deux billes miroirs de l'âme. Deux océans d'infini qui s'enflamment et sont réduit en poussière.

Aujourd'hui, j'ai cru avoir atteint la perfection.

Parce qu'après, il y a eu le corps.
Les cicatrices barraient son ventre. Des boursouflures immondes et tenaces que les flammes ont rouvertes avec la violence des scalpels. Le sang n'a pas coulé. Mais les blessures se sont élargies. Les entrailles ont vomi leurs immondices. Relents de fruits moisis, de viande avariée.
J'ai détourné les yeux lorsqu'elles ont léché son membre. Une dernière forme de respect. Ou le besoin impérieux de cacher mes larmes. Même à un mort.
Et puis... Ses jambes. Déjà brûlés. Des ronds de cigarette sur les cuisses. Marqué au fer rouge. Sur le mollet droit. Et de l'autre, une jambe de bois. Simple rondin découpé à la va-vite. Attaché au reste de la jambe par une lanière en cuir, quelques morceaux de ficelle.

J'ai cru...

Mais j'ai ouvert les yeux à temps.
J'ai ouvert les yeux pour mieux les détourner. Je ne veux pas savoir.
La mort retire les masques, efface la beauté pour révéler la laideur.
La mort ramène à la réalité.

La perfection n'existe pas.
La perfection, c'est le néant.
La perfection, c'est la mort.
Et uniquement la mort.
Piping

avatar

Féminin Age : 26
Race : Fantôme...
Date d'inscription : 28/07/2008

Nombre de messages : 456


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Incendiaire...   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Incendiaire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë ::  :: Bibliothèque :: Munuroë V1 :: Au commencement il y eut les dieux, et puis… - RP :: Autour des personnages... -