AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» Postulation pour la béta
Ven 31 Aoû - 12:14 par Themis

» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette


 

 Je déteste l'eau

Message Auteur
MessageSujet: Je déteste l'eau   Ven 18 Sep - 0:52

Et pourtant, on ne sait par quel hasard ce liquide venait se coller sur ma peau.Déjà que j’ai mal à la tête... Pas ce p’tit mal de tête qui passe après avoir fait une sieste allongé à l’ombre d’un arbre, mais celui qui fait raisonner à l’intérieur de votre boite crânienne un milliard de tambours, trompettes de toutes sortes et que rien au monde ne peut faire taire !
Allez savoir pourquoi donc, j’étais tout trempé ?
Je me relève péniblement, les mains appuyées sur la roche et regarde autour de moi. Le ciel était d’un gris, semblable aux cheveux d’un vieil homme qui allait bientôt payer sa dette. L’air y était lourd et s’enfilait dans mes poumons au point de me faire tousser.


C’est pas ma journée !

En raclant le fond de ma gorge je me met debout et observe attentivement les environs, derrière moi se trouvait une immense ville, dont les bâtiments magnifiquement dressés grattaient les nuages. Lentement je déploie mes ailes qui s’étaient avachies à cause de l’eau et exécute de grands gestes pour les sécher le plus possible.

Saleté de flotte, j’te jure !

Je fais ensuite demi-tour et fixe l’horizon. A perte de vue on ne distinguait que des bateaux, des minuscules aux plus imposants. C’est alors que tout devint plus clair dans mon esprit, du moins le pensais-je…
J’étais monté dans ce bateau pour me reposer, caché dans un coin je ne voulais pas qu’on me prenne pour un clandestin. Je n’en étais finalement pas, puisque j’avais déjà fait la plus grande partie du trajet en volant. Mais ayant perdu l’habitude des longs trajets j’avais préféré finir la route à l’abri près des caisses de marchandises qui filaient vers le continent.
A partir de là c’est le blanc total !

Une fois séché je marche d’un pas vague jusqu’à la hauteur d’une pancarte qui indique le nom de : Port d’Aster Damné.


Bon beh… Allons-y !

Au fur et à mesure de ma traversée du lieu, je rencontre toutes sortes de gens, travaillant, chantonnant, vomissant le long des quais.
Bref une belle première prise de contact avec ce qui serait mon nouveau port d’attache qui je peux parler ainsi…

En effet, je vagabonde à droite, à gauche depuis que mes jambes on l’âge de me porter. Abandonné dès la naissance par le clan familiale (la pièce étant tombée sur la tranche, mais ceci est une autre histoire) je vivais seul dans la rue, essayant de survivre avec les moyens du bord. Toujours en charmante compagnie, bien que celles-ci ne duraient jamais longtemps pour que je sois prit de remords en quittant les villages.

Mes poumons commencent à s’habituer à l’air qui y circule, moi qui ne fume pas j’aurais bientôt les poumons aussi noirs que du charbon dans cet environnement pollué. Je gratte ma tête à deux mains en espérant que ma migraine s'en aille et continue de trainer dans les rues proches du port.


Bon et maintenant ?
Skhizein

avatar

Masculin Age : 36
Gang : Aucun
Race : Sylph'... hein ?
Date d'inscription : 17/09/2009

Nombre de messages : 609


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur Skhizein@live.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je déteste l'eau   Ven 18 Sep - 13:02

Encore un qui a bu comme un trou.
Ou qui a fait une mauvaise rencontre.
Et au vu de son degré d'humidité vestimentaire, il s'est fait balancer à la flotte, et je parie sur un gros vide déprimant du côté des poches.
...
Mais après tout, c'est pas mes affaires.

Bon, reprenons...
Quatre ballots de couvertures de laine, huit ballots de paille fraîche, douze caisses de légumes, trois sacs de noix...
Ce que je déteste passer mon temps à compter, ça m'agace ! Si seulement Nerine ne s'était pas encore mis une murge au rhum frelaté !!! Il va finir par lui arriver quelque chose de grave, à elle.
Merde, j'ai perdu mon compte, où est-ce que j'en étais ?
... sacs de noix...
Ah oui, bon, six tonnelets de rhum, ben tiens, on devrait les embarquer directement par douzaine, avec le débit qu'on a...

... il a quand même l'air dans un sale état, le sylphelin. Sonné. Les yeux vagues et les pieds mal assurés. Je n'aime pas trop le voir traîner sur les quais avec cette tête-là... C'est classique, un petit nouveau déboule, frais et naïf et sentant encore le crottin de porc-qui-pique et les fleurs de champs, il se fait dépouiller le premier soir, par des malfrats ou des putains, quoique souvent les deux qualificatifs se confondent, et le lendemain il erre avec ce regard-là, les mains ballantes et la lippe molle. Le surlendemain, soit il est mort, soit il a tué quelqu'un pour le voler. Neuf fois sur dix, ça ne rate pas.
Et celui-là ? Est-ce qu'on le retrouvera flottant sur le ventre comme un poisson crevé ? Ou est-ce qu'on retrouvera sa victime ?
Je préfère ne pas compter sur la chance et l'espoir improbable qu'il s'en tirera sans casse... pour lui ou pour les autres.
Parce que sa victime, même si c'est improbable, pourrait être un des miens.
Un risque que je ne veux pas prendre.

J'abaisse la tablette et la liste piégée dans sa pince de métal. Je coince la plume entre deux doigts de la même main, et je le regarde franchement s'approcher. Une fois qu'il est assez près pour qu'il me suffise de parler pour me faire entendre, je l'apostrophe.


Gueule de bois ?...

Regard neutre, sourcil levé, bouche dure, et une main sur la hanche.
Ne va pas prendre ça pour de la sollicitude, l'homme.
C'est de la prévention, nuance.
Djaya

avatar

Féminin Age : 32
Race : ... te r'garde pas.
Date d'inscription : 07/08/2008

Nombre de messages : 207


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je déteste l'eau   Ven 18 Sep - 14:22

Je titube encore. Ce mal de crâne ne veut visiblement pas me laisser en paix. Si seulement je me souvenais de ce qui c’était passé avant mon réveil. Et si c’était l’autre encore qui avait fait des siennes ?...
Je plonge une main dans la poche droite de mon pantalon et ressort une poignée d’algues vertes puantes que je rejette immédiatement sur la chaussée par dépit.


Mince, j’ai du le perdre cette nuit !

Je fouille sans trop de conviction la gauche mais toujours rien qui ne ressemble à ce nécessaire tube de plastique gris. Résigné je fourre balance mes bras le long de mon corps, ce qui m’aide également à tenir une posture un peu plus correcte. Et je m’avance vers cet étalage ou quelque chose, enfin quelqu’un semble attiré mon attention.


Gueule de bois ?...

Je relève la tête et dévisage l’inconnue. Une jeune femme aux longs cheveux roux, c’est ce qui m’a frappé à première vue. Son visage pâle faisait ressortir le contour noir de ses yeux, qu’elle posait sur moi d’un air méfiant.

Je l’imite en fronçant un sourcil et porte immédiatement une main sur mon front dont le simple mouvement de la paupière me donnait presque le vertige. Les yeux fermés quelques secondes pour me calmer, je la fixe de nouveau et lui répond vaincu.


Je crois que j’aurais préféré…

Elle tenait une tablette et un stylo qui visiblement lui servait pour faire l’inventaire des choses qui se trouvaient dans les caisses autour de nous. Je me dirige vers elle et prend appuie sur une pile de caisses avant de chercher son regard.

Vous n’auriez pas un Haspreau par hasard, ou de quoi me calmer cet affreux mal de tête dans tout votre bourbier ?
Skhizein

avatar

Masculin Age : 36
Gang : Aucun
Race : Sylph'... hein ?
Date d'inscription : 17/09/2009

Nombre de messages : 609


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur Skhizein@live.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je déteste l'eau   Ven 18 Sep - 14:48

Bourbier toi-même, l'emplumé !
Une vrille de colère qui me perfore le diaphragme.
... Du calme Djaya, il a des excuses.


Ca dépend du mal de tête...

Pas une gueule de bois, l'autre éventualité, donc. Sans doute un beau choc bien appliqué par un quelconque objet contondant. Je ne vois pas de blessure, mais avec ces cheveux noirs qui lui dégoulinent le long du cou, difficile de distinguer l'éventuel rouge poisseux du sang... Enfin je suppose qu'il serait encore moins frais si il était très sérieusement blessé.

Je le scrute avec attention alors qu'il se colle sur mes caisses de légumes. Pas de danger, c'est du solide. Je cherche les signes qui distinguent le simulateur du non simulateur. Je ne crois pas courir un grand danger ici, en plein jour, alors que la jonque danse sagement en testant ses amarres à moins de dix pas de moi. Mais il faut croire que c'est devenu une habitude. Une réaction contenue à son froncement de paupière, un bref éclair de douleur dans le regard vaseux, finit par me convaicre.

En silence, je me détourne le temps d'ouvrir un coffret aux angles ferrés. J'en tire une fiole de verre bleu au col étroit. Dans un sac de toile que je dénoue ensuite, je prends un morceau de sucre, verse dessus trois gouttes d'un liquide doré, épais. Puis je le tends au sylphelin.


Croque ça. Remède maison.
Je te préviens, c'est amer comme une trahison.
D'habitude ça se dilue mais je n'ai rien sous la main, et puis c'est plus rapide comme ça.


Le même regard, ni chaud ni froid, la même voix qui ne révèle rien.
Fais-moi confiance ou pas, c'est ton choix.
Et quel qu'il soit, ton choix, je ne perds pas une miette de tes réactions.
Djaya

avatar

Féminin Age : 32
Race : ... te r'garde pas.
Date d'inscription : 07/08/2008

Nombre de messages : 207


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je déteste l'eau   Ven 18 Sep - 16:11

Ce liquide doré qui s’infiltre dans le sucre ne me dit rien qui vaille. Pourtant à la regarder faire rien ne laisse présager qu’elle agit avec de mauvaises intentions, bien que le contraire ne soit pas non plus vérifiable pour le moment.
Elle ne me lâche pas des yeux tandis que je prends le morceau de sucre entre mon pouce et l’index. Je le porte lentement à ma bouche et vire la tête sèchement sur le côté avant de lui répliquer.


C’est insupportable cette odeur !


Le parfum qui se dégageait sous mon nez était innommable, néanmoins tout portait à croire que ce remède fonctionnait puisque les seules effluves me redonnèrent une vivacité réflexe perdue jusque là. Je respire une nouvelle fois le sucre en fermant les yeux et ouvre la bouche lentement.

Mon nom est Skhizein. Je ne pense pas te l’avoir dit plutôt.

Je place le sucre sur ma langue, le laisse fondre un instant puis le croque en tous petits morceaux avant de l’avaler. Le goût était moins prononcé au palais et je dois avouer qu’il était beaucoup plus digeste que ces pilules qui se trouvaient dans le tube que j’avais apparemment égaré. D’ailleurs il faudrait que je me mette à la recherche de ces comprimés. Dieu seul sait ce qui pourrait arriver autrement…

Mon air devint plus sérieux, je reprenais mes esprits petits à petits et mon regard se posait lourdement sur celle qui était venue à mon encontre.


Merci bien. Je ne vais pas t’importuner plus longtemps j’ai perdu quelque chose et…

Mon regard posé sur le sol, je cherche déjà le petit tube gris. Sans me rendre compte qu’elle se tient là face à moi. Je fais un tour sur moi-même et me gratte le sommet du crâne en démêlant mes cheveux sirupeux.

Une bonne douche, c’est ce qu’il me faudrait !

Un instant d’arrêt puis je refais face à l’étrangère, un air un peu gêné, les mains dans les poches j’avance un pas vers elle et ose.


Dis-moi, tu n’aurais pas vu un petit tube gris par hasard dans le coin, en balayant ou autre ?
Skhizein

avatar

Masculin Age : 36
Gang : Aucun
Race : Sylph'... hein ?
Date d'inscription : 17/09/2009

Nombre de messages : 609


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur Skhizein@live.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je déteste l'eau   Ven 18 Sep - 16:37

En balayant.
Les quais.


J'ai juste repris quelques uns de ses mots, le ton toujours aussi indifférent en apparence. Mais cette fois je n'ai pu m'empêcher d'y laisser filtrer un rien de sarcasme, et de lever un sourcil.


Non je n'ai rien trouvé dans le coin la dernière fois que... que j'ai balayé.

Il a de l'humour. Dommage qu'il y ait tant de sortes d'humour et que je sois plutôt imperméable à celui-là.
J'ai acquiescé avec un sourire tout juste poli quand il a parlé de cesser de m'importuner, comme j'ai acquiescé aussi quand il m'a donné son nom, sans que j'y réponde d'ailleurs. Mais le coup du balayage de quais, là je dois dire que c'était assez irrésistible.

Tu dois l'avoir perdu dans l'eau, ton tube.

Et normalement, c'est là que je lui dis bon vent et reprends ma corvée. Et que lui passe son chemin à la recherche d'une autre balayeuse de quais qui lui aurait retrouvé son fichu tube. Mais il y a des jours comme ça ou rien n'est normal.


Si c'est le cas, il n'est peut-être pas perdu, pour autant qu'il flotte.

Des fois on devrait se mordre la langue au lieu de parler.
Djaya

avatar

Féminin Age : 32
Race : ... te r'garde pas.
Date d'inscription : 07/08/2008

Nombre de messages : 207


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je déteste l'eau   Ven 18 Sep - 16:37

- J’ai autre chose pour soigner les migraines …

La voix rieuse vient de derrière une caisse mouvante. Une boite sur pieds même, qui marche avec deux longues jambes dans un jean crado.

- … Mais c’est vachement plus radical !

Elle se pose bruyamment sur un autre caisson.
Et la tête de la porteuse apparait enfin, sourire sans fioriture. Dents d’un blanc immaculé sur un visage chocolaté.
La femme frotte tranquillement ses paumes jaunies sur le bas de son tee-shirt, et l’on se rend compte qu’elle n’a rien d’un gros bras qui charge habituellement les bateaux.
Mince et élancée, elle dépasse la rousse de quelques bons centimètres, sans pour autant avoir l’air d’une asperge. Un légume aux teintes brunes tout à fait inhabituel dans les environs, cela dit.

Les yeux noirs pétillants d’amusement, elle étudie rapidement le jeune homme, et ses ailes défraichies. Il fouille du regard les pavés près du bord de l’eau.
L’air marin apporte parfois de drôles d’oiseaux…

Se tournant vers la femme, elle tapote doucement du plat de la main sur ce qu’elle vient d’apporter.
- Des oranges. Et des pommes. Pour accompagner la commande de Rhum. Cadeau du Père.

Elle hausse un fin sourcil, aussi taquine que désabusée.
- Bon évidement, la moitié était pourrie. J’ai foutu à l’océan. Faudra juste pas le dire au vieux.

Il est nul avec sa clientèle.
De là où elle vient, on lui aurait coupé la main pour moins que ça. Il cuisine de la bonne pitance, ça serait dommage. Même s’il est obtus comme un âne. Mais c’est une autre histoire.

Nonchalante, humant à pleins poumons l’air du large, vicié de poissons morts et de la sur-présence des hommes, elle retire le pinceau qui tenait ses cheveux tranquilles, et laisse tomber des mèches lissées sur ses épaules.
De la pointe des poils doux de l’outil de peintre, elle se chatouille la joue, son regard curieux allant de la rouquine au Sylphelin.

- Ca ira ?


Dernière édition par Eve le Sam 19 Sep - 2:19, édité 1 fois
Eve

avatar

Féminin Age : 36
Gang : ~
Race : Humaine
Date d'inscription : 04/09/2009

Nombre de messages : 41


Voir le profil de l'utilisateur http://blabla.inc.blog.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je déteste l'eau   Ven 18 Sep - 17:38

Et voilà que la rouquine semble frustrée. Je n’ai pourtant pas été si impolie. A moins qu’elle trouve que balayer et nettoyer devant sa porte soit rabaissant. Finalement je ne les comprendrais jamais.

Oui, probablement.

C’est tout ce que j’ai trouvé à répondre quand elle m’assura que je retrouverais sûrement mon tube de médocs. J’étais encore plus gêné à présent, j’aurais peut-être du lui demander de prendre une douche chez elle à la place, j’aurais fait moins de dommages collatéraux ainsi.

Le silence fût cassé par l’arrivée inopinée de caisses en mouvement. Cachée au début derrière les hautes cagettes remplies de fruits, une métisse aux cheveux bruns m’apparut. Elle était habillée simplement et bien que ces habits soient sales par les travaux effectués, son sourire éclatant lui donnait un teint aussi frais que si elle venait de se lever.

Je sentais son regard se poser sur moi, et me dévisager. Décidément depuis mon arrivé ça n’arrête pas, est-ce que personne ne vient accoster par ici ?

Je hoche la tête pour la saluer quand elle se met à parler de pommes et d’oranges venant de je ne sais trop ou, offertes par je ne sais qui ! Tout cela ressemble à du charabia pour moi et risque de me redonner mal au crâne.

En parlant de ça, je crois l’avoir entendu dire qu’elle avait un remède plus efficace que le sucre arrosé du liquide doré que m’avait refilé celle dont je ne sais toujours pas le nom.


Excusez-moi de vous interrompre mais en jetant votre marchandise avariée dans l’océan vous n’auriez rien vu flotter à sa surface ? Comme une petite boite grise.
C’est très important pour moi que je la retrouve.


Un léger sourire sur mes lèvres, pour qu’elle ne me prenne pas pour un fou tout de suite, puis un autre vers la rouquine qui elle devait déjà le penser très fort.


*Mais non ! Qu’est ce que tu racontes ? Elle t’adore tellement qu’elle t’a offert un su-sucre !!*
*Damned… ça recommence.*

Le sourire masqué, je tente de faire comme si de rien n'était, comme si je n'avais pas entendu cette voix qui venait du plus profond mon être et qui me faisait de plus en plus peur...
Skhizein

avatar

Masculin Age : 36
Gang : Aucun
Race : Sylph'... hein ?
Date d'inscription : 17/09/2009

Nombre de messages : 609


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur Skhizein@live.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je déteste l'eau   Mar 22 Sep - 14:45

Une caisse, une fille, les deux inattendus.
J'aime pas trop les surprises, elles sont trop souvent mauvaises. Mais celle-là a l'air, sinon positive, au moins... neutre. A voir.
Elle pose son fardeau et envoie son explication avec la même désinvolture souriante qu'elle a pour dévisager le sylph', sans la moindre gêne. Et pour trahir les petites combines commerciales du "Vieux", comme elle l'appelle... Tu parles d'un cadeau, si on peut tout virer à la flotte dans trois jours... enfin bref.


Pas de souci, on en fera des marmelades avant qu'elles se fassent toutes seules.

Par contre sa dernière question, difficile de savoir à qui et à quoi elle s'adresse. A moi, pour les fruits ? A lui, pour la migraine ? Impossible de savoir, alors j'adopte l'attitude la plus saine : j'ignore. Et comme l'autre repart sur le thème de son tube, auquel décidément il a l'air de tenir beaucoup, j'enchaîne.

Pour autant que tu l'aies perdu près de la côte, c'est pas impossible qu'il soit en train de tourner du côté de la crique aux Noyés.

Oui je sais ça fait toujours lever le sourcil ce nom.
Et donc je poursuis avec l'explication d'usage pour ceux qui ne sont pas du coin...


... une petite anse plus loin au Sud, les courants sont bizarres dans ce coin, et on y retrouve des tas de trucs ramenés par la mer... donc notamment les noyés.
Et qui sait, peut-être ton tube, là.
Djaya

avatar

Féminin Age : 32
Race : ... te r'garde pas.
Date d'inscription : 07/08/2008

Nombre de messages : 207


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je déteste l'eau   Mar 22 Sep - 18:43

*La crique aux noyés...*

Je hausse les épaules par dépit. Je crois bien que le message est passé : et il ferait mieux que j'aille vérifier par moi-même ce fameux bout de plage reculé si je veux ne pas mourir ici !


*Mais bien sur que tu vas crever. D'ailleurs tu l'es déjà : Mort !
Pauvre petit idiot. J'ai presque envie de rire. Tu pensais pouvoir te refaire sur ces Terres, et pourtant sans moi tu n'es même pas capable de mettre un pied devant l'autre...
Laisses-moi revenir, je te hante si fort que tes pensées jouent du tam-tam avec ce qui te sert de cerveau.
Maintenant viens, on s'en va !*



D'un sourire je remercie la charmante rousse dont la prestance n'aurait rien à envier à une reine -
*Peut-être qu'elle l'était après tout* - et fais de même envers la noiraude dont la blancheur des dents étincelait plus que le soleil à travers les épais nuages présents dans le ciel.

J'espère avoir plus de chances du côté de la crique des noyés dans ce cas. Adieu.

Mes paroles sonnaient faux et pourtant elles me satisfaisaient. Je déploie mes ailes dont l'envergure n'était guère plus grande que celle d'un moineau et je prend la direction de la crique..
Skhizein

avatar

Masculin Age : 36
Gang : Aucun
Race : Sylph'... hein ?
Date d'inscription : 17/09/2009

Nombre de messages : 609


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur Skhizein@live.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je déteste l'eau   Mer 23 Sep - 11:48

Je hausse un sourcil. Un seul. Deux c'est quand l'éclair me tombe entre les pieds.
Mais non je déconne. J'ai jamais reçu d'éclair entre les pieds (quoique, d'une certaine manière...) et pourtant il m'est déjà arrivé de hausser les deux sourcils. Je sais c'est difficile à croire.

Le volatile s'éloigne plus ou moins vers le Sud, c'est déjà ça, il a quand même noté la seule info que je lui ai donnée... Ceci dit si il s'imagine qu'il n'a qu'à chercher un petit panneau "Crique des Noyés - Baignade interdite - Tenez vos enfants en laisse", il se fourre le doigt dans l'orbite jusqu'à se gratouiller le cervelet...

Je lance un regard perplexe à la grande femme qui regarde elle aussi le sylph' aux ailes noires se fondre au milieu des quelques autres silhouettes qui encombrent les quais. Histoire de voir si elle a trouvé ce départ inopiné aussi surprenant que moi. Mais je reste sur ma perplexité. Etrange comme un visage peut être à la fois aussi ouvert et aussi impénétrable.

Bah...
Je hausse les épaules en secouant la tête, avec un petit rire.
Si ça tombe dans trois heures il est de retour avec une question intelligente à poser, du style : "dites madame, est-ce que vous pouvez m'indiquer où elle se trouve, cette Crique aux Noyés ?"... Il me trouvera sans peine, je fais souvent le ménage sur ce quai-ci...

Je lâche un gros soupir, et, le même petit sourire amusé aux lèvres, je reprends ma corvée.
Un peu moins pénible depuis ce brin de distraction inattendue...
Autant de sacs de farine, pour autant de miles de distance et autant d'horizons nouveaux.
Peut-être autant de rencontres bizarres qui font sourire, en fin de compte.
Qui sait...
Djaya

avatar

Féminin Age : 32
Race : ... te r'garde pas.
Date d'inscription : 07/08/2008

Nombre de messages : 207


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je déteste l'eau   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Je déteste l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë :: Un pas après l’autre, une histoire s’écrit... - RP :: Port Aster Damné : Territoires du Sud Est -