AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» Postulation pour la béta
Ven 31 Aoû - 12:14 par Themis

» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette


 

 Vrac

Message Auteur
MessageSujet: Vrac   Mer 20 Aoû - 18:41

Musique

Parce qu'il est des mots acérés, il faut prendre garde à ce que la bouche libère.
Parce que la vie est ainsi faite de déceptions toujours plus grandes
Parce que les Hommes sont pourris jusqu'à la moëlle, apprends à courir vite.
Rien ne l'avait préparée à ça, je crois, pas de meurtre, pas de guerre
Pas de témoignage de criminel qui s'amende
Couvée, protégée, si elle avait su elle aurait préféré un autre devenir...
Elle écrivait beaucoup, à l'époque, afin de soulager son coeur
Son encre était parfois son sang
Mais ces cahiers si précieusement gardés furent un jour découverts
Elle apprit que ce qu'elle avait subi, le fut aussi par sa soeur
Ses parents, pour le coup, ne jouèrent par leur rôle et furent absents
Pour ne pas avoir été protégée, comprise, consolée, elle en voulut et en veut toujours à sa mère

Cette fille a grandi mais la blessure est restée
Avec cet arrière goût de nausée
Un léger malaise qui tourne au violent vertige selon l'intensité du souvenir
Aujourd'hui encore les rivières de ses yeux versent leur part
Comme elle voudrait pouvoir le faire souffrir
A l'image de cette vie tronquée, volée par
Un monstre, et bien réel celui là
D'où cet attachement, peut être, à ces mondes
Elle se pose en victime, formatée pour ça
Un livre ouvert que pénètre facilement un coup de sonde

Rien ne sert de se cacher
Tout est découvert bien assez tôt
La douleur suinte par tous les pores de sa peau
La musique maintient ensemble les morceaux de son être
Elle pourra en parler
Encore et encore, mais rien ne changera, rien de nouveau
Ne débloquera la situation, celle qui n'aurait jamais dû pouvoir se produire pour en vomir une écorchée vive sujette aux caprices des maîtres

Trop faible, trop bonne, trop molle
Aucune répartie, aucune défense
Qui respecterait une loque pareille
Un tas de chair dont l'invisible souffre à en hurler
Mais ces cris sont inaudibles pour beaucoup et, si d'aventure
L'on en entendait un son, qui saurait leur donner forme ?
A cause de ce qu'elle fit par la suite, elle fut considérée comme folle
Quel tort avait-elle fait à part celui qu'elle s'infligeait à elle même ? Sans défense
Des rides précoces barrent sont front, conséquence de larmes, de trop grandes souffrances, et pourtant elle rêvait de merveilles
Ombre parmi les ombres, âme damnée
Si maléable, si avide de faire confiance et pourtant victime de raclures
Elle est toujours là, blessée dans le fond, tuée dans la forme.

(...)
Sylvhana

avatar

Féminin Age : 37
Gang : Vindi Gang
Race : Zumine
Date d'inscription : 21/07/2008

Nombre de messages : 77


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Vrac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë :: Un pas après l’autre, une histoire s’écrit... - RP :: Histoire libre -