AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» Postulation pour la béta
Ven 31 Aoû - 12:14 par Themis

» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette


 

 rencontre entre un dieu et une gob

Message Auteur
MessageSujet: rencontre entre un dieu et une gob   Lun 21 Juil - 14:37

Un soir, profitant du calme de la nuit, Nerine part faire quelques emplettes. En chemin, elle tombe sur Odieu lui-même. Le dieu des vices lui palpe généreusement le postérieur.
[13 mains aux fesses ! J’ai compté ]


Arf ! Mais ça suffit, ah ça oui !


Ah ça non ! Je ne fais que commencer et ce sera pire a la taverne !!!

Parole de dieu des vices, la casserole te guette !



Oo' ça oui, ce type est un malade !

*tic fortement à l’œil gauche*



Un tic ? Ou un réflexe ? et puis, c'est vers le bas qu'il faut regarder, wizzzzzzzzzzzz est pas si grand !


C'est un tic, ha ça oui. C'est nerveux. Et c'est pire quand on me le fait remarquer, ça oui !

*met sa main sur sa figure pour cacher le l’œil *

Et c'est pas réservé au nain, sinon le problème serait vite résolu, ah ça oui !


Hum...

Suffit de fermer l’œil !



J'arrêterai de tiquer quand on aura fini de m'embêter, ça oui ! Je te dis que c'est nerveux, ah ça oui !


Mais qui donc ose te rendre nerveuse ici !
Si s'agit du petit machin qui fait des bruit de gorge, je peux lui offrir un séjour au paradis..



Je ne suis pas contre, ah ça non. Ce serai déjà un problème en moins, ça oui...

*sourire sadique à l'idée de tuer le nain*



Qu'elle est cruelle... (ne se dit-il pas)

Soit ! Le nain trépassera, mais juste pour vos yeux, et un sourire en prime !


C'est vrai, ça oui ? Vous feriez ça ?

*ouvre des grand yeux ronds et un sourire jusqu'aux oreilles*



mais quelle peau de vache se dit-il...

Oui !!!

très hypocritement... et reluquant e décolleté de la gob..

Odieu est ainsi, que ne ferait-il pas pour les saveurs d'une demoiselle !



-Ha ça oui, merci beaucoup ! Voilà qui devrait égailler ma journée, ça oui...


*repart en sautillant joyeusement*



reluque son petit postérieure qui fait des flop dans un balancier amusant..


*****

Quelques jours plus tard, le dieu des vices croise à nouveau la gobelin dans le port s’Aster Damné et lui met la main aux fesses.


*sursaute et se retourne*

-C'est encore vous, ça oui ! Ca commence à bien faire !



Comme vous dites, c'est encore moi et HOP, j'enveloppe vos petites demies sphères d'un revers de main fort apprécié à l'accoutumé !


*tic de l'oeil gauche... et soupir en pensant : "si seulement il n'était pas cinglé, ça oui...*

-C'est pas une raison, ça non ! J'ai pas envie de laisser traîner mes miches entre n'importe qu'elle main sous prétexte que c'est "apprécié à l'accoutumé" !



Elle a tiqué ! Un petit truc dans le coin de l’œil qui
ne trompe pas un dieu, surtout celui des vices..

"Eh Oh, Charleene, c’est pas n’importe quelle main ! C’est
la main d’un dieu, pas celle qu’on colle dans un bénitier !
Et.. Admirez donc leur finesse ! Manucure tous les deux
jours, ça vous fait des doigts de fée !"



-"la main d'un dieux"... rien que ça ! Sûrement pas un dieux de la modestie alors, ah ça non.

ricane-t-elle



Un dieu par essence n'est pas modeste, sinon il serait zumin !
Nous t'avons créé, nous pouvons te modeler à notre guise, selon l'image qui traversera notre esprit fantasque, ou encore te changer en souris et t'écraser sous l'orteil.
Personnellement, j'ai plus d'habileté à modeler, revoir les formes défectueuses, refaire un arrondi s'il est trop fade à mon goût, je peux allonger les jambes trop courtes, affiner les cuisses trop mollasses, et refaire un fessier aux senteurs exotiques, et je peux te peler le porte feuilles au poker.


Et, il sourit..



-Ah ! mais ça oui ! Votre cas n'est pas si grave que je le pensais, en fait. Vous êtes juste un chirurgien esthétique mégalomane, ah ça oui. Ce que j'ai put être bête quand même, ah ça oui ! J'ai vraiment cru que vous vous preniez pour un dieu. Bravo pour la comédie, ça oui ! Et pour la pub aussi, ça oui : " refaire un fessier aux senteurs exotiques" . C'est vrai que l'idée est belle. Mais je n'ai pas besoin de ça, ah ça non, je me sent très bien comme je suis. Donc, vous pouvez arrêter d'appréhender les formes de mes fesses, je ne serai pas de vos clientes.



Odieu se retourne sur la gobelin, en fait le tour, reluque copieusement son petit fessier et..

La ! Oui voila, c'est exactement ça !


Penchant son regard enveloppé d'une nuit Rebanne, il lui sussure à l'oreille...


J'ai trouvé ce qui cloche...
Mais, je ne dirais rien !



Mais c’est contrariant ça , ça oui ! Il sait un truc que je ne sais pas et il veut même pas me le dire ! J’en tic de l’œil , ah ça oui !
Oh et puis, c’est pas très important, ça non, d’ailleurs, j’men fiche…. Mais quand même, j’aimerai bien savoir, ah ça oui ! Scrotum ! Maudite curiosité !

-Pourquoi ça oui ? C’est parce que je vous ai dit que vous étiez mégalo ou c’est parce que j’ai refusé vos services ?



Elle se pose des questions, ça se voit et qui ça surprendrait ? Apres tout, c'est une gobelin et ces petites choses se posent sans cesse des questions, Odieu le sait, il doit y être pour quelque chose.. Peut-être est-ce justement ce petit quelque chose qu'il lui dissimule..

Mégalo ? C'est un compliment.
Mes services sont toujours à prendre, a ne pas laisser, ce serait vexant.
Et je ne dirais rien d'autre sur...


Il sourit..



-sur... ? Sur quoi ça oui ?

Attend un peu, ça oui ! Il le fait exprès ? Il commence à m'énerver, ah ça oui, à sourire comme ça en faisant des mystères.
J'ai dû le vexer, ça oui, c'est pour ça. Si ça se trouve, il n'a rien a dire et c'est juste pour m'embêter. Mais comment en être sûre, ah ça oui ?



Quel plaisir qu'est celui d'agacer une gobelin, Dieu a piquer dans le mille en créant ces petites choses. A noter qu'elles ne sont pas si petites qu'il n'y parait, et si j'étais pervers... Je suis pervers ? Ouiiiii sans aucun doute ! Je dirais que sa taille est idéale, ni trop court, ni trop long, le bon équilibre pour..
Voila que ça me reprend, je m'étais juré de faire bonne fortune bon cœur et de rester aussi sage qu'un curé, le temps d'une journée, pas plus.
Qu'a cela ne tienne, le tout bien tout honneur sera.. ou ne sera pas ! Apres tout, c'est le privilège des dieux que celui de changer d'avis.

Chère Nerine, c'est votre...
Non, je ne dirais rien !
Mais quand même !



-Mais quand même quoi ? Ca devient agaçant, ah ça oui ! Si vous avez tant envie de me dire je ne sais quoi, faites le, ah ça oui ! Et si vous ne voulez pas, ne dites rien du tout, ça non. Enfin, l'un ou l'autre quoi !! Arrêtez de faire les choses à moitié, ça oui !


C’est alors qu’il lui met la main au fesses…encore.

-Mais... ! Ah ça oui, ça suffit ! C'est pas des manières, même pour un chirurgien !

Pfff, ça m'apprendra aussi, ça oui, à rester là à rêvasser ! Qu'est-ce que je voulais faire déjà, ça oui ? Oh et puis zut, ah ça oui, j'en ai plein les pattes, je vais aller me coucher, ah ça oui.



Mais ne vous offusquez pas ! C'est ce petit détail que je voulais vérifier !

Odieu serait-il faux-cul ?
Certes, il venait une nouvelle fois de poser sa main sur les fesses de Nerine, mais il s'agit peut-être d'une vérité et peut-être était-il vraiment en train de vérifier.. Mais, vérifier quoi d'ailleurs ?



- Ah ça non ! On ne touche pas à mes détails !… ou alors on me dit ce que c’est, ça oui.

S’il continu à m’énerver comme ça, je me demande si je ne vais vérifier à grand coup de latte s’ils sont bien accrochés, les siens de détails !
Nerine

avatar

Féminin Age : 30
Gang : ...
Race : gobelin
Date d'inscription : 21/07/2008

Nombre de messages : 794


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: rencontre entre un dieu et une gob   Mer 23 Juil - 15:48

Ooh la jolie petite colère que je lis dans ce regard et qui fait du bruit dans votre bouche !

Seriez-vous amateur d'ail ?

Odieu est taquin, ça aussi..

Et toujours reluquant l'arrière train, tantôt par dessus l'épaule de Nerine, tantôt de biais en se contorsionnant..


C'est bien la, en tout cas.. Ah ça oui !



Ah ça oui, il se fout de ma gueule, sans doute depuis le début ! Et voilà du coup qu’il n’a plus qu’un demi regard pour y lire ma colère. Maudit tic, ça oui ! Scrotum !

Bon ! du calme, ah ça oui ! Je ne dois pas laisser la haine entacher mon jugement, ah ça non. Mais bon sang, ce que ça me coûte, ça oui !! J’enrage !

Et puis zut ! J’ai pas a être patiente pour un type comme ça, ah ça non !

*prend un air blasé*

-C’est bien là ça oui ? Et
bah pas pour longtemps, ha ça non.


Et voilà, ça oui, moi et mes détails, nous lui tournons le dos pour allez bouder ailleurs en fausse dignité.


Mais.. elle me tourne le dos la gob !

Tournez le dos à un dieu, c'est mal élevé, mais tourner le dos à Odieu, c'est carrément risqué, tenter le diable, tendre la corde pour y être pendu ?

Ou alors, c'est une ruse..

Apres tout, les gobelins sont futés.

Le dieu pourrait se vexer, se fâcher et réduire la mortelle en cirage à pompe, piquer une colère à faire se vider les océans, enrager si fort que les cieux s'embraseraient et déverseraient leur peine en déluge, hurler si fort que le ventre de la terre vomirait son déjeuner en laves nauséabondes.

D'ailleurs..


Psssssssssssst !
Nérine..

Coincée va !


Ni vent, ni tempête, la terre garde au chaud ses entrailles et le ciel ne se rompt pas dans un fracas humide.

Non, rien de tout ça. Seul ce petit mot choisi : "coincée"..


La gobeline s’arrête deux seconde et serre les poings.
Puis elle considère une grosse caillasse, tout près de son pied gauche. Une question la fige un instant : « le lapider, ou ne pas le lapider ?»

Alors qu’elle se retourne pour évaluer la distance, sont regard froid et vide croise celui d’Odieu avant de se troubler en une sorte de grimace, comme si elle avait mal quelque part.

S’empressant de tourner cette mine déconfite, elle lui
lâche quelques mots d’un ton grave mais sans conviction :


-Tu m’ennuis.

Même pas un tic, ou alors pas en face. Même le « ça oui » lui est resté coincé dans la gorge.


Oh mais qu’est-ce que c’est que cette vilaine figure !

Allons, allons, faut décoincer son p’tit arrière train, même si le HIC ne vient pas de ça, mais de…

Tssss, j’ai bien failli tomber dans ton piège, petite maline !

Toujours se méfier des gobelins, c’est finaud quand même ces petites choses.
Odieu, qui est accoudé au mur, pianote du bout des doigts un air sans air, quelque chose venu de loin, d’un autre temps, un rythme, et il sourit..



Non… si ? Je croyais que c’était moi, qui me faisait piéger. Il a bien un secret, ça oui ? Et un secret à MON sujet, ça oui ! Mais quoi ?

Et si c’était… ah ça non ! Il n’y a rien du tout ! Rien que d’y penser… et bah voilà, je tic à nouveau, ça oui ! S-C-R-O-T-U-M !!

Allez, de toute façon, j’ai décider de laisser tomber et de m’en aller loin de ce type énervant.

Elle hésite et elle fait demi-tour vers Odieu.

-Vous êtes bien sûr qu’il y a un HIC, ça oui ?



Mais bien sur qu’il y en a !

Depuis quand un dieu mentirait-il ? Et puis.. ça ne me viendrait même pas à l’idée que de vous faire un mensonge, aussi petit soit-il..


Et il lui flanque une tape sur les fesses.

Odieu, c’est Odieu !

On ne change pas Odieu, on peut changer un dieu, essayer en tout cas, mais avec Odieu, la chose parait vertigineuse, comme une cible qui s’éloignerait à mesure que la flèche aurait du s’en approcher.


Ah.. mais pardon ! Un geste égaré, au gré du vent, des envies, je perds le sens du geste, je laisse aller cette douce proposition d’un « plus » peut-être,
peut-être pas, qui sait !



Alors ah ça non, c'est vraiment pas correct !!!! Trop c'est trop !

-Tu veux un "plus"ça oui ?

Faute de pouvoir atteindre son visage, elle lui décoche un coup de poing dans les côtes à s’en faire péter les jointures.

-scrotuuum !

gémie t-elle en se tenant la main.

-Ah ça oui, t'en voilà un, un geste égaré au gré
des envies !

JustPhil
Ad'min
Ad'min
avatar

Date d'inscription : 08/07/2008

Nombre de messages : 4840


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: rencontre entre un dieu et une gob   Mer 23 Juil - 16:13

Odieu se courbe sous le poids du petit poing enfoncé dans ses côtelettes, il étouffe un juron, ravale une grossièreté avant de tomber à genoux, et puis il tend le bras.. Sa main pointe maladroitement vers Nerine, elle tremble, fébrile et soudainement fragile, elle bat de l’aile, péniblement, elle fouette un peu l’air, du bout des doigts, gestes de fin..
Odieu s’effondre sur le sol aux chants des oriflammes monotones.

Son visage écrasé, il git sur le pavé du port entre les odeurs de pisse et de bière, un chapitre se termine, un dieu a rendu l’âme du poing d’une petite
gobelin tétue.

C’est triste hein ?
Odieu mort d’un coup de poing dans le bide ou presque, fallait le faire non ?
Qui aurait dit qu’il possédait un talon d’Achille et dans le seul endroit que l’on pensait vide : son cœur !
Ce qu’on a oublié de dire, ou bien vous n’avez pas suivi et ça c’est ballot ! c’est que les dieux, c’est mesquin et joueur, particulièrement Odieu..


Remarquez sa main..
Son index et son majeur qui tapotent sur le pavé, discrètement..

Fausse joie !
Odieu se retourne et s’allonge sur le coté, de tout son long, une jambe repliée au dessus de l’autre et une main sur laquelle il pose son visage accoudé au trottoir, tout sourire et dents blanches..


Je vous ai eu !


Héhé, ça t'apprendra, ça oui, à être mal élevé !

Mais c'est qu'il plie ! Il tombe ! Mais quelle chochotte, ça oui ! A moins que... ah ça non ! Il a peut-être une déficience d'un des organes internes et pour peu que je lui ai brisé une côte...

-Ah ça non !

Tout se bouscule dans sa tête, comme un électrochoc. Il a été infect avec elle et elle l'aurait volontiers étranglé de ses propres mains si elle avait put, et pourtant, de le voir comme ça, à terre, lui fait perdre tout ses moyens. Serait-ce de la pitié, dans son petit cœur colérique d'une froideur aseptisée, ou bien... ?
La petite gobeline reste figée sur place, les mains sur la bouche ne laissant échapper son émoi que part ses gros yeux exorbités.
Mais le voilà qui se retourne et qui s'installe. Il s'est encore payé sa tête. Nerine est verte au sens propre comme au figuré.


-C'est pas drôle, ça non !

et elle lui met un coup de pied en essuyant discrètement son oeil humide.



Bon, bon boooon !
Oui c’était pas drôle, enfin moi j’ai ri, mais je suis odieux j’ai donc cette excuse.


Ben merde alors, je ramollie ou quoi ! Pourquoi cette petite gobelin perturbe t-elle mon fonctionnement habituelle, pourquoi je reçois son coup de pied sans lui rendre au centuple et pourquoi elle me touche !

Allez Odieu, tu vas pas pleurer quand même, ça fait quelques centaine de milliers d’années que tu poireautes par ici, tu vas te faire avoir par un truc aussi petit aussi…


Oh oh ! C’est toujours la !

Odieu a quatre pattes reluque les fesses de Nerine, vu d’en bas la vue est pas si mal.



-Comment ça "c'est toujours là" ? Parce que c'est sensé s'en aller, ça oui ?

Je finirais bien par savoir de quoi il parle, ah ça oui. Qu'est-ce qu'il a bien put trouver ? Une excuse pour me reluquer les miches ? Finalement, il n'est peut-être pas chirurgien, ça non, c'est pas très professionnel comme attitude.



Mais la !

Dit Odieu en se penchant lourdement sur l’épaule de Nerine et plaquant sa main grossièrement sur le fessier de la gobelin..


-Mais... ah ça non !!!

Ca non, c'est vraiment pas professionnel ! Vraiment aucune tenu ces zumins !

La gob essaie bien de repousser l'odieux en tapant dessus avec ses petits poing verts, mais ses jambes faiblissent à cause du poids sur sa frêle épaule.

-Ah ça non !! Poussez-vous, vous êtes trop lourd !

Elle glisse et elle tombe sur les pavés.


-Scrotum ! AH CA NON !!!


Ah ben oui, forcément !


Quelle idée de gigoter comme ça ?!?

Odieu de gratouille le front en regardant la gobelin avachie sur le pavé..
Et grommelant :


Mouais..
Pas con ça..


Odieu sourit..
Un vent tiède se lève et enveloppe le port d’une chaleur ouatée, il flatte les voiles et soudoie les quelques drapeaux qui trônent en haut des mats, et puis il s’engouffre sous les jupes de Nerine, soulevant un instant leur délicatesse et puis s’enroulant autour d’elle dans un spirale dansante et tiède, il vient frotter son oreille et dans cet étrange phénomène, elle peut distinguer un son, d’abord discret et puis de plus en plus audible : c’est ce que je dis, y a un truc qui cloche la dessous..


La tornade s’enroule maintenant autour d’Odieu et puis s’embrase de mille couleurs pour noyer le corps du Dieu dans cette nuée arc-en-ciel.
Au centre.. PLOUF ! Encore un son curieux..
Le vent se calme, les couleurs se dissipent et en lieu et place d’Odieu, Nerine peut apercevoir..




Et maintenant, suis-je à ta mesure ?


D'abord étonnée par ces caprices de la météo, puis s'enpressant de rabaisser sa jupe en rouspettant, elle commence à flipper quand il lui semble entendre des voix, comme si le vent lui parlait à l'oreille.

Elle avait rarement vu ce genre de micro-climat, mais alors des courants d'air multicolores qui se rassemble autour d'un zumin...

De ses yeux éberlués, elle cherche une explication au phénomène.
Mais alors qu'il se dissipe, découvrant un de ses semblables là où il devait y avoir un zumin, elle se met à se sentir très mal.


-Ah ça...

Un tic... deux tic... puis elle tourne de l'oeil et s'écroule à nouveau sur les pavés.
Nerine

avatar

Féminin Age : 30
Gang : ...
Race : gobelin
Date d'inscription : 21/07/2008

Nombre de messages : 794


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: rencontre entre un dieu et une gob   Lun 28 Juil - 20:25

Odieu ne s’est pas vu, il a beau être un dieu, il n’en est pas pour autant parfait..

Il ne réalise pas qu’il a l’air parfaitement ridicule, enfin c’est un gob quoi, et il se dandine, tenant fièrement une lance, et il joue à prendre des airs méchants, il fait des grimaces comme un sale gosse... Et il en oublie la gobelin qui s’est évanouie.

Ça se confirme, Odieu est un enfoiré nombriliste.
Il se penche enfin sur Nerine et la secoue comme un sac vide..


Pas fini de flemmarder la gob !
Mates plutôt la bête !



-gnein ? ça oui ? eh oh !

Le temps qu'elle reprenne ses esprits et en un éclair l'étincelle de rage lui remonte dans son oeil écarlate.

Mais c’est qui ce con qui me secoue comme un prunier ?!

Sans prévenir, elle lui met une grande torgniole du revers de la main.

-Ca va pas ça non ?!

Mais qui c'est ce mariol, ça oui ?! Et où il est passé l'autre pervers ?

Nerine cherche Odieu autour d'elle. Ne le voyant pas dans le port, elle s'affaisse et soupir. Puis, son intention se porte sur celui qui l'a brutalement tiré du coltard.

Il a un air... Ce gobelin me dit quelque chose, ça oui...

-Vous êtes qui, ah ça oui ?



Aiiiiiiiiiiiie !

P'tain la baffe ! C'est ça l'effet des "tout petits" ! Je sens que je vais pas tarder à regretter mon ancienne apparence.

Ah non, je crois pas qu'on se connaisse, je passais dans le coin et j'ai vu votre magnifique prestance, votre sublissime allure et vos si joliiiiiis yeux que je n'ai pu résister à la tentation de venir vous saluer.

Air faux cul en prime.

Raaaaaa pis merdeeeeeee, je vois plus son decolleté maintenant !!!

Quoi.. que.

Ah ouuuaiiiiiii, en avançant d'un pas, j'ai carrément le groin dedans !!!!!
Yeeeeeeeeeees !

On y va gaiement et à deux mains sur.. ses fesses !



Scrotum ! Mais pourquoi ils sont tous après mes fesses, ici ? C'est l'air de la mer, ça oui, qui leur fait cet effet ?

-Ah ça non !! Mais ça va pas ?

Elle lui tape sur les doigts avec sa petite main sèche et griffue.

-Un peu de tenu, ça oui ! J'vous connais pas et c'est pas parce que vous avez une grosse lance qu'il faut vous croire tout permis, ah ça non ! Vous ne m'impressionnez pas !



Zut ! Elle m'a reconnu !
Ah ben non, le coup de la lance pourtant..

Prétentieux Odieu ? Vous croyez..

Ah la mer, les zozio, les mats et les cordages qui s'entrelacent..

Odieu l'empoigne et la fait tourner sur elle même, et puis l'accueil dos au creux de son épaule.

On est pas bien ici ?

Lui susurre t-il a l'oreille tout en lui bouffant le lobe.



-...euh...ça oui... Mais ! Ah ça non !!!!

Un instant d'égarement, puis elle le repousse maladroitement en lui mettant un doigts dans l’œil.

-Vous êtes marin, c'est ça ? Ecoutez, je peux comprendre que des mois passés en mer, sans jamais voir de femme, ça puisse être très galère, mais je ne fais que passer. Trouvez quelqu'un d'autre, ça oui, j'suis pas d'humeur...



Pas d'humeur ? Mais racontez donc !
Je suis un fidèle public et particulièrement pour les histoires croustillantes.
Quant à mon séjour en mer, ooooh qu'il fut loooong et oui, on peut le dire j'ai comme une petite raideur qui se déroule droit devant, rien a vous sentir si proche.

Une douche a deux.. euh non, glacée ! Une douche glacée voila un remède.

Bizarrement, c'est cet instant que la lance du gobelin choisie pour piquer du nez.



Je peut vraiment lui faire confiance, ça oui ? Il a l'air de s'être un peu calmé, ça oui, mais bon, il a pas l'air très net quand même, ça non.
Et puis j'ai pas l'intention de raconté ma vie au premier marin qui passe, ah ça non, et encore moins les détails qui me mettent les nerfs en boule.

-Mes histoires croustillantes ne vous regardent pas, ah ça non. Et si c'est de l'eau froide qu'il vous faut, la mer est juste à côté, ça oui.
JustPhil
Ad'min
Ad'min
avatar

Date d'inscription : 08/07/2008

Nombre de messages : 4840


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: rencontre entre un dieu et une gob   Lun 28 Juil - 22:47

Ah non, mais ça va oui, la mer j'en viens, j'ai encore du sel collé sous les semelles et les aisselles, permettez donc que j'essaime, les derniers sels de sous la scelle.

Et le gobelin se secoue.
Et le gobelin se gratte
Et le gobelin main une main aux fesses de Nerine



Elle lui choppe le poigné et lui jette un regard furibond avec un tic à l’œil gauche. Le genre de regard qui dit :"refait ça et tu vas y retourner, à la mer, plus vite que tu ne le penses !"


Pourtant, vous ne faisiez pas tant de manière avec l'autre déluré de tout à l'heure.
Auriez-vous quelque chose contre ceux de votre race que préfériez les taurens ?
Serions-nous raciste pour couronner le tout ?
Voila bien une première chez nous, les gobelins, les êtres les plus évolués de
ce monde, j'ai une petite honte soudaine..



Il nous espionnait, ça oui ? Alors il n'a sûrement pas tout vu, ça non.

-Seriez-vous jaloux de ce déluré, ça oui ? Vous êtes sûr de vouloir le même traitement ? Peut-être qu'avec vous ce serait plus efficace, ah ça oui. Ca marcherait sans doute beaucoup mieux avec quelqu'un de mon espèce. Les gobelins sont tellement plus sensibles, ah ça oui.


Nerine lui fait des yeux de biche avec un jolie sourire... enfin, un sourire quoi.



Oh oui, ça oui ! Quel malotru ! Pire qu'un zumain !!

Nous autres les petites chos.. les gobelins ! Sommes au delà de ces bassesses et nous ne nous posons des questions que pour les choses importantes de la vie, ce qui fait avancer le monde finalement et sans modestie nous pouvons dire que le monde ne serait pas ce qu'il est sans nous.

Tenez, c'est comme les choses de l'amour, nous n'avons besoin d'aucun prélude,
d'aucune séduction ridicule, tout cela est bien futile et tellement inutile,
quand il s'agit d'un acte aussi basique, n'est-ce pas ?



C'est qu'il se rattrape pas si mal, ça oui. Mais trop tard. Je lui tend un piège gros comme une maison, ça oui, et il fonce dedans tête baissée, ah ça oui. Il n'est pas très malin pour un congénère, ça non.

-Ca oui ? Je suis d'accord, c'est comme pour tout, il s'agit de savoir ce qu'on veut ou ce qu'on ne veut pas. Donc, ça oui, sans prélude, passons à des choses basiques.

Elle se fait craquer les doigts, puis pause une main sur l'épaule du gobelin.


-Et pas de racisme, ça non, même traitement que pour un taurens.

La fourbe prend un peu d'élan et comme tout à l'heure, elle lui cale un bon coup de poing dans les côtes, mais un peu moins fort que la première fois pour ne pas se bousiller les doigts et en prenant une trajectoire un peu plus basse pour taper au bon endroit. C'est qu'on à dit "même traitement", donc elle vise bien les côtes et pas la tête qui pourtant est à sa portée cette fois-ci.



ouilleeeeeeee !

je suis parti depuis si longtemps que ça, pour nos mœurs aient changé à ce point ?

Bon alors, pour la petite histoire, nos organes reproducteurs se trouvent plus bas situés, et c'est pas tout à fait de cette manière que l'on procède pour s'accoupler, n'est-ce pas.

je peux vous faire un cours pratique, je crois même que cela s'impose..
Fallait me le dire tout de suite que vous.. enfin que.. vous étiez une fleur pas encore butinée, n'est-ce pas..



Mais il ne s'arrête jamais, ça non ? Il est encore en train de me peloter les miches, ça oui !

-Mais qui a parlé de s'accoupler, ça oui ? Je vous ais demandé si vous vouliez le même traitement que l'autre déluré et vous avez dit oui. Et comme je le pensais, ça oui, ça marche mieux sur les gobelins. Ils sont plus sensibles aux chocs, ah ça oui. C'est ça de parler vite sans vraiment écouter. Et après, on va raconter que nous autres gobelins, nous parlons dans le vide. Maintenant, si vous voulez bien aller butiner ailleurs avant de me filer le bourdon, ça oui... Parce que je vous trouve assez médiocre, ah ça oui, surtout pour un congénère, ça oui. J'ose espérer que votre esprit est simplement embrouillé par une poussé d'hormone et que çà vous passera.
_________________

Ah ça oui
Nerine

avatar

Féminin Age : 30
Gang : ...
Race : gobelin
Date d'inscription : 21/07/2008

Nombre de messages : 794


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: rencontre entre un dieu et une gob   Sam 13 Sep - 17:47

Odieu se gratte une nouvelle fois le sommet du crane…

Comment se fait-il que ces petites choses soient si compliquées..
Je change de corps pour me rendre plus à sa portée, pensant que ce stratagème serait un laisser passer pour le Nirvana et une nuit sans fin, les quatre pieds en l’air, et.. rien !
Le corps de son congénère ne semble pas plus l’émoustiller qu’une mouche sur le cul d’un chwal.


C’est dans ces moments la, qu’Odieu se demande qui a créé les gobelins, lui ou son paternel..

En tout cas, on a du se gouré quelque part.

"Bien, bien.. Donc, on baise pas ?"



Et bien ! Il comprend pas vite, ah ça non.
L'observant rapidement des pieds à la tête, la gobeline se questionne.
Il est vert, ça oui, il a des grands pieds, ça oui, des doigts noueux et griffus, ça oui, des grandes oreilles, ça oui aussi... ah ça oui, c'est bien un gobelin et pourtant... Il n'a pas l'air d'avoir été métissé à je ne sais quoi d'idiot, ça non. Ce type est un cas, ça oui ! Un cas bien navrant, ça oui, mais un cas intéressant quand même. Peut-être à cause des conditions de son voyage, ça oui... une carence importante en quelque chose... ?

-Je vous ai dit que je n'étais pas d'humeur, ça non. Et vous devriez éviter de reprendre la mer avant quelques temps, ça oui. Ca ne vous réussi pas.



Donc, on baise pas ?

Et même en insistant un peu..
En vous promettant une somme rondelette ?
Nooon, ce serait malhonnête et indigne de nous, les gobelins.

Mais quand même, quel gâchis un si joli corps et.. non ? Vraiment pas ? J'insiste pas alors ?
Voila, voila.. on se mélange pas alors, c'est sur ??



La gob a l'air consternée. Un peu fatiguée aussi.

Voyons voir, ça oui... je l'ai frappé, je l'ai engueulé aussi, ça oui, je me suis foutue de lui, j'ai tenté de lui faire comprendre, je l'ai traité de médiocre, j'ai remis en cause son intelligence ça oui...

Elle tic un peu de l’œil gauche


Et ça non, ça ne l'a même pas décourager. Il insiste, le bougre !

Fatiguée de se fâcher, elle soupir et sur un ton résigné, elle lui annonce ceci :

-Vous êtes idiot, ah ça oui. Vous faites comment pour vivre comme ça ? Ca doit pas être facile pour un gobelin, de ne pas être à la hauteur niveau intellect... Mais je m'égare, ça oui. Je vous répète que je n'ai pas envie qu'on se mélange, comme vous dites, ah ça non. Alors soit vous êtes encore plus bête que je ne le pense et vous comprenez pas, soit vous essayer de m'avoir à l'usure...

Nerine le regarde de biais en tiquant.

-... et dans ce cas, je vous souhaite bien du courage. Parce que je préfère me taper n'importe quoi d'autre plutôt qu'un gobelin décérébré dans votre genre.



Puisque c'est comme ça, j'me casse !

Le gobelin lève sa pique droit devant (non pas celle la !!!) et dessine un cercle dans les airs. Au creux du cercle, une petite lumière se creuse et forme rapidement un trou noir..
Le gob jette un dernière regard vers Nerine et lui fait un bras d'honneur avant de se jeter dans le trou et de disparaître avec dans POF sonore évidemment.


(...)

Derrière Nerine, une ombre est apparue d'on ne sait où...
Un ratling !


Coucou, je m'appelle Danahel et j'ai un petit zizi !!!



Nerine, de son oeil droit (et pas beaucoup du gauche) voit le gobelin disparaître.

Décidément, j'ai beau savoir que mon propre père fait de la magie, ça oui, j'arrive pas à me faire à ce genre de truc. J'ai besoin de m'asseoir, ça oui.

Elle recule de quelques pas vers un banc, mais se heurte à quelque chose de velu avant de l'atteindre. La gobeline s'arrête de respirer. Paralysée par la crainte, elle n'ose pas se retourner tout de suite. Ses mains tâtent de la fourrure alors qu'une goutte de sueur perle sur son grand front ridé.


Un corniaud mal embouché de cette taille, ça oui ?!

Puis elle sursaute quand il se met à parler. Nerine fait un bond en se retournant puis soupir de soulagement en découvrant le ratling. Puis elle repense à la dernière chose qu'elle a dit au gobelin pervers avant qu'il s'en aille : "je préfère me taper n'importe quoi d'autre plutôt qu'un gobelin décérébré dans votre genre."


J'ai quand même parlé un peu vite, ça oui... c'est vraiment n'importe quoi...

-euh... ça oui, félicitation. Je vous souhaite plein de bonheur, à vous et votre petit zizi. Ou plutôt, j'en ai pas grand chose à carrer, ça non, mais si ça vous fait du bien d'en parler au premier passant que vous croisé dans un port, alors je suis contente de vous avoir rendu service. SCROTUM !! Vous m’avez flaqué une de ces trouille, ah ça oui !!

_________________

Ah ça oui
Nerine

avatar

Féminin Age : 30
Gang : ...
Race : gobelin
Date d'inscription : 21/07/2008

Nombre de messages : 794


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: rencontre entre un dieu et une gob   Sam 13 Sep - 18:37

Conclusion, il ne faut jamais faire confiance à un dieu, surtout Odieu, il est menteur et tricheur et si vous lui résistez, il saura user de tous les stratagèmes pour vous tromper et arriver à ses fins, ou plutôt à sa faim puisqu’il s’agit d’Odieu.

Il ne reculera devant aucune magie, aucun de ses pouvoirs maléfiques ou enchanteurs, alors fuyez ! Et si malgré tout vous approchez ce dieu qu’est Odieu, alors soyez maintenant prévenu, il est intéressé et n’en veut qu’à vos atours luxuriants. Aux dames, vous êtes ainsi prévenu, qu’Odieu vous abusera pour vous séduire et sans fin, il ne se lasse jamais de ce petit jeu qu’est celui de la séduction.

A noter que le ridicule ne tue pas, même Odieu !

(Et pardon Danahel pour la petite boutade, à la fin, tu sais que je t'adore !)
JustPhil
Ad'min
Ad'min
avatar

Date d'inscription : 08/07/2008

Nombre de messages : 4840


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: rencontre entre un dieu et une gob   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

rencontre entre un dieu et une gob

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë ::  :: Bibliothèque :: Munuroë V1 :: Un pas après l’autre, une histoire s’écrit... - RP :: Le port D'Aster Damné -