AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette

» la salle sous la trappe
Ven 26 Mar - 12:49 par Une alienette


 

 Par les flammes

Message Auteur
MessageSujet: Par les flammes   Lun 21 Juil - 16:38

Cette histoire commença dans une caserne, lorsqu'un facétieux inconnu déposa un paquet sur le pas de la herse de la forteresse Taurens se trouvant là... Bonheur ou malédiction ? A vous de juger par la suite, après avoir lu ces quelques lignes...

Ce fut un sous-officier qui trouva le paquet. Comme pour tout colis suspect, la créature appliqua la procédure à la lettre et vérifia qu'il ne contenait ni explosif, ni poudre suspecte. C'est alors qu'une alarme sonore s'en échappa. Gardant son self-contrôle, il se saisit du téléphone kaki et contacta les autorités supérieures afin d'avoir confirmation de la marche à suivre. Il ne s'agissait pas de faire preuve d'initiative dans un moment pareil.

Une troupe d'élite arriva au pas de charge et se déploya dans la pièce de décontamination bombale afin de cerner la menace. Après de longues minutes, l'alarme hurlait toujours. L'un des hommes fut désigné pour s'approcher de l'objet suspect et eut donc le déplaisir de constater qu'il ne s'agissait que d'un bébé zumin. Une zumine pour être plus précis.

Ni une, ni deux, le téléphone kaki fut à nouveau actionné et ce fut à présent un officier supérieur qui fit son entrée. D'un oeil d'expert il évalua la situation en deux-deux et assigna dans ses quartiers celui qui avait découvert le paquet. Il venait d'avoir une idée géniale. Tactique ! Il souhaitait, depuis toujours, se débarrasser d'un rival qui lui avait manqué de respect tantôt lors d'un pot de mutation. Héhé ! matraque

L'officier Taurens décida illico, et ce devant les meilleurs hommes, que son concurrent élève la zumine afin de lui faire passer les tests de l'armée au bout d'un certains nombre d'années. Contraint et forcé, acculé, la créature ne put qu'accepter à contrecoeur car il ne souhaitait point être déclassé.

Ce fut donc un Taurens qui prit en charge le bébé.

Il fut extrêmement dur avec elle, du fait de sa propre éducation, mais aussi parce que sa réputation était en jeu. S'il parvenait à élever ce microbe comme un première classe, au moins, il aurait gagné. Autrement... Le peloton d'exécution l'attendrait de sabot ferme.

La petite grandit et ne connut qu'un seul nom avec son père de substitution, ou plutôt de son supérieur : la bleue.

Elle devait donner le meilleur d'elle même ou sinon le fouet l'attendait, elle ne devait jamais se plaindre ou se montrer insolente sinon elle se passait de manger. A l'adolescence, alors qu'elle était privée de repas, la jeune fille fit le mur afin de trouver quelque chose à grailler en ville. Se dirigeant vers le premier trottoir, elle ramassa autant de tartines qu'elle put et en mangea de bon coeur. Elle prit la mousse radio-active pour de la crème de légumes sans savoir que par là même, elle affectait son métabolisme.

Ce fut par accident qu'elle découvrit sa nouvelle capacité. Elle pouvait créer le feu rien que par la force de sa volonté. Malheureusement, si ce don était puissant, il était également erratique car elle ne put jamais s'en servir contre les poubelles qui l'agressaient parfois la nuit, lors de ses sorties nocturnes. Même les Mados étaient intouchables... Elle mit ça sur le compte de l'inexpérience et s'en tint à ses leçons quotidiennes.

Ce fut à peu près à la même période que l'acharnement de son tuteur la fit basculer dans la folie. Il en demandait trop et son esprit n'était pas le même que celui d'une zumine. Du coup, elle craqua et, si d'apparence paraissait stable, il n'en était rien car elle pouvait péter un cable à tout moment. Elle était folle à lier.

Son éducation la marqua également à ce niveau : bien que la pyromane jouissait d'un physique plus qu'agréable, elle n'éprouvait aucune attirance physique pour l'un ou l'une de ses semblables, ayant été élevée par une race différente. Pour elle, chaque créature vivante représentait un défi.

Son corps bien fait, ses cheveux mi longs, roux, et ses yeux d'ambre en trompèrent plus d'un... C'est ainsi que nombre de ses soupirants (autant dire, tous) se retrouvèrent grillés... Littéralement carbonisés.

Devenue une jeune femme, la bleue réussit pourtant à cramer son tuteur. Dès ce jour, elle décida que plus personne ne l'appellerait "la bleue" sans en subir les conséquences !!! Elle fouilla le bureau de l'officier qui l'avait élevée et crocheta les serrures des tiroirs. Fouinant parmi les papiers, elle tomba sur un nom : Sylvhana. Elle se l'apropria.

Une rapide fouille au garde-manger lui permit de se munir de rations et de vivres, et Sylvhana prit la route afin de gagner Munuroë, la ville des étrangetés urbaines.
Sylvhana

avatar

Féminin Age : 37
Gang : Vindi Gang
Race : Zumine
Date d'inscription : 21/07/2008

Nombre de messages : 77


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Par les flammes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë ::  :: Bibliothèque :: Munuroë V1 :: Au commencement il y eut les dieux, et puis… - RP :: Autour des personnages... -