AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» Postulation pour la béta
Ven 31 Aoû - 12:14 par Themis

» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette


 

 Fille sans joie

Message Auteur
MessageSujet: Fille sans joie   Dim 4 Jan - 2:48

Elle regardait encore cette photo aux couleurs défraichies, aux tons surannés par le temps. Elle avait l'air vieille cette photo tant les couleurs avaient laissé place au sépia et tant elle était usée et marquée. Il y avait quelques tâches de café du temps où elle la regardait à la fin de chaque repas, nostalgique. Des larmes depuis chaque fois où elle la tint dans ses mains pendant ses heures les plus tristes. Un coin avait moisi d'être rester près d'une fenêtre ouverte un jour de pluie. Elle était froissée d'avoir connu moult sac et subit les assauts et les émotions de ses mains habiles et potelées. Elle avait été chiffonné et jeté dehors avant d'être récupérée et aplatie au fer un jour de dispute. Il y avait une petite déchirure dans le coin haut droit, elle datait du jour où les nerfs avaient lâché, où les limites avaient été plus que dépassé, du jour où la colère l'emporta sur la peine, et plus que les larmes, c'est une violente envie de détruire cette photo qui l'animait, mais elle s'était ravisée. Quant aux couleurs, le soleil s'en était chargé toutes les fois où elle avait été laissé négligemment sur une table ou sous une fenêtre.

Jamais elle n'avait été encadré ni caché derrière une vitre transparente, car elle était de ce genre de photo précieuse qu'on a besoin de toucher pour se souvenir de l'allégresse qui nous consumait le jour où elle fut prise, elle avait trop de valeurs pour supporter un simple cadre, elle fait partie de ce genre de photo dont on voudrait revoir le contenu, le savoir éternel alors qu'on sent au fond de soit que cela n'arrivera plus jamais, et la petite lueur d'espoir qui subsiste fait plus de mal que de bien.

Mais elle la regarde toujours, cette photo qui semble avoir été prise il y a bien longtemps, en d'autres temps, d'autres époques et qui paraît presque irréel aujourd'hui. Juste une petite fille qui joue sur son quinquaticycle tout neuf, sourire aux lèvres et des étoiles plein les yeux, derrière, une mère bienveillante et bienheureuse dans une chaumière chaleureuse. Une famille heureuse...
Milena

avatar

Féminin Age : 33
Gang : La cour des Miracles
Race : zumin
Date d'inscription : 08/11/2008

Nombre de messages : 164


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fille sans joie   Dim 8 Fév - 22:45

Découvrez Carter Burwell!

Musique en attendant deezer...



Je regarde une petite boule de cristal tourner au bout d'un fil, ou bien je tourne sur moi-même au milieu des arbres ou encore la tête dans les nuages, juste pour me rappeler cette sensation, ce jour, tenter de me rappeler ce qui me faisait rire, qui j'étais...

Le monde défilait sous mes yeux, nuances de marron et de rose saumon, des meubles on ne distinguait plus que quelques lignes horizontales majeures. Un rideau flou tout en dégradé de tons chauds parsemé de quelques taches blanches, vertes ou bleues s'érigeait sous mon regard rieur et mes éclats de rire.
Mes parents accompagnaient mon rire cristallin.
Et je fonçais, de plus en plus vite, je tournais en rond sur le carrelage chaud du salon, mon ballon sous le bras, sans m'arrêter, j'accélérais, un bonheur d'une simplicité extraordinaire, un jeu bête comme un chaton poursuivant sa queue. Mon nouveau jouet me plaisait, et je me plaisais à regarder les objets se déformer autour de moi, à changer ma vitesse pour en admirer les conséquences et particulièrement lorsqu'il s'agissait des têtes de mes parents.
Un instant de bonheur simple, une famille heureuse...
Jusqu'à ce que...

C'est arrivé en un éclair... Un flash de lumière soudain, brusque, éblouissant... Et j'ai lâché le guidon... perdu le contrôle. La petite Milena, adorable, amusante, souriante, au visage d'ange ornée de boucles aux couleurs des blés est devenue la pauvre fille triste et sans histoire. De l'ange il ne reste que le visage entouré de ses longues mèches bouclées dorées...
C'est arrivé si vite, sans prévenir, et puis soudainement le temps s'est mis à ralentir, jusqu'à en devenir douloureux...
Je revois le ballon m'échapper des bras et rebondir sur les carreaux, de plus en plus proche du sol, jusqu'à rouler et s'éteindre à ses pieds... Je revois mon jouet quitter sa trajectoire et filer droit vers une plante verte, m'emportant avec lui... Je me revois passer par dessus le guidon... je revois le sol qui fut soudainement beaucoup trop près et la plante tomber sous mon poids, brisant son pot en mille éclats... Je revois ma mère accourir vers moi, me relever et essuyer ma bouille pleine de terre, toujours en riant.
Et moi, je n'avais rien, physiquement rien.
Je fixais mon père, le visage inexpressif, mort.
De sa petite taille, à peine plus haut que moi, il tenait un appareil énorme pour lui, et de l'autre main, un petit bout de papier. Il le regardait avec tendresse, ses petites moustaches remontant sur ses lèvres rieuses, les coins de ses yeux plissés formant les rides du bonheur, du bonheur enfouit et terminé.

Son étrange appareil avait capturé ma joie et mon sourire pour l'éternité. Il les avaient volé et apposé sur un bout de papier, un simple bout de papier périssable.
Et plus jamais on ne vit mon regard sourire, mon front sourire, ma gorge sourire, mes pommettes sourirent, mes oreilles sourirent, mes sourcils sourirent et encore moins mes lèvres...
Il m'avait pris plus qu'une image, il avait dérobé mon âme, il avait extirpé de mon être celle que j'aurais dû être...
Je le détestais, je les détestais, je les déteste, tous, tous autant qu'ils sont.

Maudit appareil, maudite photo...

Mon père fit un pas, tendant le papier à ma mère, fier de son invention.
Et toujours sous mon regard emplit de peine et de maux, son pied se posa sur le ballon... Le ballon se déroba, et il glissa, son appareil envoyé derrière lui en un mouvement de bras qui se voulait rééquilibrant, il tomba sur le dos de sa petite hauteur, il tomba sur l'étrange et gros appareil, il tomba... Sa colonne vertébral heurta de plein fouet un appendice de l'objet noire, ses os se brisèrent en un craquement ignoble et douloureux.
Une petit chute pourtant. Une chute stupide. Des conséquences irrémédiables.
Il criait de douleur, elle criait d'effroi.
Et je pleurais, mais pas pour ça, je ne l'aimais pas.

Et moi, je savais, j'avais compris, et je le haïssais déjà.
C'était un voleur...


Dernière édition par Milena le Mer 3 Juin - 16:18, édité 1 fois
Milena

avatar

Féminin Age : 33
Gang : La cour des Miracles
Race : zumin
Date d'inscription : 08/11/2008

Nombre de messages : 164


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fille sans joie   Mer 3 Juin - 16:33

Elle n'a pas compris, elle, ma mère.
Pourtant elle l'avait inconsciemment associé à cette image. Ses doigts la quittait rarement, et ses ongles longs et propres venaient souvent glisser dessus et froisser le papier. Elle la regardait, la regarde et la regardera avec nostalgie jusqu'à la fin.
Son objet fétiche, adoré et détesté en même temps.

Quant à mon père, mon beau-père, il s'était fabriqué une chaise pour se déplacer, un objet curieux qui ne ressemblait pas à grand chose.
Et je le haïssais toujours autant.

Je grandissais comme je pouvais entre ma haine et la dépression de ma mère, ignorant ses larmes, jouant un rôle de fille sage et renfermée, mais trois choses occupaient à plein temps ma pensée...
Ma haine, étrange sentiment que je ne comprenais pas vraiment.
Cette petite boîte noire et le nuage de mystère qui l'entourait... Petite boîte qui était sous scellée dans un coffre bien gardé.
Et m'enfuir d'ici, très, très loin.

Il m'aura fallut de nombreuses années avant d'y arriver, surtout pour récupérer l'appareil.
Mais un jour j'ai sauté le pas, ou plutôt la fenêtre, puis le muret. Ce fut plus simple que je ne le croyais, tant j'avais rendu mon être insignifiant et tant ma présence ne sentait pas.
J'ai pris mes clics et mes clacs et je suis partie, au hasard.
Une fille paumée, sans beaucoup d'argent, ni d'affaire.

Où je vais ? Qu'est ce je fais ? Qu'est ce que je veux ?
Je n'en sais rien.
Mais je sais comment est le monde, et il ne me fait pas peur.

Je marcherais vers LonneDonne, ville des vices.
Avec une seule vraie envie : étudier cette petite boîte... et l'utiliser.


Milena

avatar

Féminin Age : 33
Gang : La cour des Miracles
Race : zumin
Date d'inscription : 08/11/2008

Nombre de messages : 164


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fille sans joie   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Fille sans joie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë ::  :: Bibliothèque :: Munuroë V1 :: Au commencement il y eut les dieux, et puis… - RP :: Autour des personnages... -