AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» Postulation pour la béta
Ven 31 Aoû - 12:14 par Themis

» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette


 

 Sous la lune...rendez-vous avec la destinée

Message Auteur
MessageSujet: Sous la lune...rendez-vous avec la destinée   Lun 16 Fév - 18:34

L’astre lunaire éclairait de ses pâles rayons la nature engourdie par les frimas de l’hiver. Le hululement d’une chouette troubla le silence installé. La sylpheline leva son regard vers l’animal et eut un triste sourire. L’oiseau lui tenait compagnie depuis plusieurs heures déjà. Elle restait, là assise sur les marches en bois d’un ancien temple abandonné aux aléas du temps. Vêtue d’une longue robe de soie noire fendue d’un côté et dont l’ouverture offrait la vision d’une jarretière en dentelle noire, la sylpheline attendait. Llewella eut un regard pour l’astre lunaire puis soupira.

Elle remit en place ses longs gants noirs qui avaient eu la mauvaise idée de glisser. Elle resserra les pans de la cape qu’elle avait jeté sur ses épaules dans la précipitation de quitter le bureau de la personne qui aurait dû être son employeur. La peur de monde ? La peur du ridicule ? Elle n’aurait su dire ce qui au dernier instant lui avait fait changer d’avis. Une véritable girouette devait-il penser désormais. Peut-être…mais n’est-ce pas un des traits de caractères chez une femme…aussi instable que l’eau, que le vent ou bien la lune ?

La jeune femme regarda l’unique chemin qui menait au temple abandonné.
L’attente commençait à lui peser.
Elle papillonna vers l’intérieur du temple en ruines, à la recherche d’une occupation pour tuer son ennui. Son exploration la conduisit à la chambre sacrée où reposait une antique statue d’une divinité oubliée. Elle l’observa perplexe. Elle ne souvenait pas d’avoir entendu parler d’un dieu au trident, et aux multiples paires de bras. Elle vola dans le reste de la pièce, son regard scrutant les innombrables objets de ce culte oublié. Tous les objets d’une quelconque valeur marchande avaient sans doute disparus. Les pillards étant toujours à l’affût de ce genre d’objet d’art que les nobles s’arrachent à prix d’or.

Elle arrêta de battre des ailes et se posa au pied de la statue. Elle s’installa en tailleur entre les jambes de l’être de pierre, puis regarda fixement l’entrée.

Deux silhouettes avançaient dans l’obscurité de la nuit, leurs étranges parures scintillant sous les rayons lunaires, le tintement de leurs bijoux résonnant dans le silence nocturne. Elle soupira de lassitude en les voyant avancer à pas lents. Quand les deux êtres franchirent le pas de la porte, elle les admira. Un jour, elle revêtirait également ce type de vêtement, pour son propre bonheur, toutes ces soieries, ces broderies, et ces bijoux lui emplirent les yeux d'émerveillement. Elle se ressaisit vite, elle ne devait pas leur montrer qu'elle n'attendait que cette instant depuis une éternité. Pour se donner un peu d'aplomb, elle ne put s’empêcher de les interpeller sur un ton dominateur.

« Enfin ! Vous vous faites toujours autant désirer….ou c’est une faveur que vous m’accordez ! »
Llewella

avatar

Féminin Age : 32
Gang : Varanasi
Race : sylpheline
Date d'inscription : 17/01/2009

Nombre de messages : 11


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Sous la lune...rendez-vous avec la destinée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë :: Un pas après l’autre, une histoire s’écrit... - RP :: Histoire libre -