AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette

» la salle sous la trappe
Ven 26 Mar - 12:49 par Une alienette


 

 Un deux trois, c’est nous que v’là !

Message Auteur
MessageSujet: Un deux trois, c’est nous que v’là !   Ven 17 Avr - 14:56

P’tain mais il veut quoi le gars là, il a un problème ?
Pour une fois que j’gueule pas, j’vide seulement mon pichet sans emmerder personne. Tsss.

Un autre s’vous plait, lança l’homme à l’aubergiste en faisant rouler une pièce sur le comptoir.

Aujourd’hui j’me bat pas et j’insulte encore moins. J’vide mon pichet et j’rentre chez moi.
Enfin, dans ma chambre…


En effet, le "chez lui" du moment était une chambre à l’étage de l’auberge principale de Lonedonne. Mais cela lui suffisait amplement pour l’instant. Une table avec deux tabourets pour boire un coup au calme, une commode pour y mettre son sac, un feu pour se réchauffer et un lit pour faire de l’exercice la nuit et dormir le jour. Ou l’inverse. Au choix.

D’habitude je l’aurai pas loupé le Sylph’ qui braille depuis tout à l’heure à ma gauche.
« Excuse moi petit, elles sont mignonnes tes ailes ! Tu sais s’ils font les même pour homme ? Parc’que j’ai une soirée déguisée dans pas longtemps et j’les trouve vachement bien ! Si si, j’te jure… »
Bref il a d’la chance qu’se soit mon jour d’bonté.


Accoudés à l’autre bout du bar en…

Du beau bois ça. Ma main à couper que c’est un noyer de Robe Inwood !

Accoudés à l’autre bout du bar en chêne deux hommes partageaient quelques verres. Et depuis un moment le blond arrêtait par intervalles sa conversation pour dévisager Loki avant de se retourner vers son compère comme si de rien n’était.

Mais il r’commence en plus ! Il veut p’têtre qu’je l’étrangle avec la queue du rongeur qu’est assis près de la porte ?
Tu veux regarder, bah regarde alors. T’vas voir c’que vaut un ancien champion de combats de regards, jamais perdu un seul duel dans l’quartier !


Cette fois lorsque leurs regards se croisèrent ils ne se quittèrent plus, chacun comprenant instinctivement les règles de la terrible bataille qui commençait.
Ils étaient séparés de quelques mètres. Pas de coups bas donc, seule la technique prévaudrait.

Des comme toi j’en bouffe quatre au p’tit dèj, j’vais t’offrir une leçon qu’tu vas pas oublier d’sitôt. Prend des notes…
On commence doucement, le regard tout bête, impassible. Puis on monte crescendo p’tit à p’tit. Et là quand tu t'y attends pas, l’regard du coupe-gorge. C’est plus qu’un p’tit combat, c’est ta vie qu’tu joues mon grand ! Pas d’répit, on enchaîne de plus belle, admire le célèbre coup d’Trafalgar.


Tous les bruits de la salle s’étaient comme tus pour les deux hommes. Imperturbables qu’ils étaient, la Déesse Banda en personne aurait bien pu apparaître qu’ils n’y auraient prêté attention. Enfin, c’était l’impression que toute personne assez stupide pour s’intéresser à ce duel aurait ressentie.
Loki

avatar

Masculin Age : 33
Race : Humain
Date d'inscription : 07/04/2009

Nombre de messages : 16


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un deux trois, c’est nous que v’là !   Ven 17 Avr - 15:00

Pas de chance pour le pauvre John, il était de ces personnes là. Rejeté au simple rang de spectateur de la féroce bataille par son compère blond, il s’était surpris le souffle coupé par l’intensité du combat. La célèbre exception de Jude Hat qui n’eut pendant sa vie que de bonnes fréquentations confirmait une fois de plus la généralité voulant qu’un imbécile soit habituellement entouré de personnes du même acabit.
La gorge sèche, John avala le reste de son verre sans quitter l’affrontement qui faisait rage.

T’vas craquer j’le sais. Maint’nant le p’tit sourire pour qu’tu saches que j’sais…
Et là, le coup de grâce, que dis-je, l’apothéose avec mon préféré le regard du Pitbull vrillé. Hé hé, crève charogne !

Impuissant face à la vague de haine s’abattant sur lui, « l’insignifiante merde » - comme il serait surnommé plus tard lors de la narration totalement objective des faits par notre cher protagoniste – fit chuter son regard sur une imaginaire tache arrivée sur son pantalon. Son visage teinté du rouge de sa défaite, il se tourna alors vers son compagnon de table tentant de relancer une discussion.

Mais quelle lopette c’lui là…

Toi ! Ouais toi là bas. Lo-pet-te !

Une heure et 34 minutes, record battu ! Belle tentative…

P’tain comment t’veux que j’y arrive avec des gars comme ça !
Un jour, j’reussirai t’verras bien.

C’est vrai que cette fois j’ai faillit y croire, pendant presque 12 secondes. Juste le temps que ce cher Sylphelin d’à coté s’installe et ouvre sa bouche. C’est pas demain la veille que je me tairai pour de bon.

Ha ha ha, j’suis mort de rire…
Comme c’est terminé j’peux p’têtre lui refaire la dentition de devant maint’nant au Sylph’. Et comme j’suis un type bien j’lui ferai même pas payer ! Nan ?

Tu voudrais pas arrêter de faire le con ? C’est pas que je m’ennuie mais discuter avec toi quand tu n’as qu’un demi-neurone d’activé c’est pas ma tasse d…

De thé ouais j’sais ! Toujours et encore c’fichu thé ! Laisse moi l’temps d’finir ma bouffe et on décole.

Pour une journée qui commençait, même avec le retour de l’autre, elle s’annonçait plutôt bien. Levé depuis presque deux heures il terminait de déguster une moitié de miche de pain en la trempant dans son pichet de bière. « Du pain dans de l’Orknenbourg, le p’tit dèj' des champions ! » était-il marqué sur les affiches publicitaires de la célèbre bière orque aromatisée aux herbes.
Loki

avatar

Masculin Age : 33
Race : Humain
Date d'inscription : 07/04/2009

Nombre de messages : 16


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Un deux trois, c’est nous que v’là !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë ::  :: Bibliothèque :: Munuroë V1 :: Au commencement il y eut les dieux, et puis… - RP :: Autour des personnages... -