AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation

       

pagerank
Histoire d'une fin annoncée
Mar 16 Mar - 17:56 par JustMax
Beaucoup s'en doutent depuis un bon moment.
D'autres se le cachaient pour y croire encore.

On a tenté plusieurs manoeuvre de réanimation?
Massage cardiaque, insufflation, et autre tripotage peu courtois.

Rien n'y a fait.

On s'est fait beaucoup de mal ces derniers temps.
Beaucoup de mal a s'acharner.

Le concept de Munuroe avait un potentiel, mais nous, avions nous vraiment la compétence pour …

Commentaires: 0
La chronique du Dr CPJ - C'estPasJust, chronique informative et politiquement incorrect.
Mar 8 Déc - 21:18 par Dr CPJ
Je repensais à ce que quelqu'un nous a dit en claquant la porte. D'ailleurs, un écho s'est glissé par la fenêtre après son départ en haussant les épaules et en dandinant du cul : Nous sommes fragiles et vacillants comme la flamme d'une bougie, trop instables pour qu'on y consacre son énergie créatrice.
C'est difficile de répondre à un écho. ça vient de loin, c'est aussi franc qu'un âne qui …

Commentaires: 3
Derniers sujets
» Postulation pour la béta
Ven 31 Aoû - 12:14 par Themis

» salle @
Lun 29 Mar - 21:14 par pilote

» Couloirs et ascenceurs
Lun 29 Mar - 21:09 par un autre alien

» la cage
Dim 28 Mar - 22:21 par Diablotor

» salle#
Sam 27 Mar - 19:46 par Alianae

» Et le voyage se poursuit.....
Sam 27 Mar - 15:06 par JustMatie

» HRP de l'anim
Ven 26 Mar - 15:10 par Charlie Vicker

» Le bloc opératoire
Ven 26 Mar - 13:01 par Une alienette


 

 Calme Sylvestre

Message Auteur
MessageSujet: Calme Sylvestre   Lun 1 Juin - 0:37

Non loin du port, cape remontée sur mes cheveux, je me suis assise.
Je ne sais pas ce que j'attends.
Je ferme les yeux.
Je sens la rugosité du tronc à travers le fin tissus de ma chemise ajouté à ma cape.
Genoux remontés contre ma poitrine, bras autours de mes jambes, tête posée sur le tronc, j'écoute.
Un rayon de soleil perle à travers le feuillage des arbres et caresse mon visage.

J'ai bien fait de venir ici.
Je me sens bien, loin des Hommes.

Oh, bien sur, lorsque je rejoins ma chambre à l'auberge, j'en croise toujours un ou deux, mais la plupart du temps, je ne croise personne. Je dois sans doute sortir aux heures où ils mangent, font la sieste, vont voguer...

Après avoir longuement écouté le bruit des vagues, je suis venue me réfugier près des arbres. Un bateau venait d'arriver au port, déchargeant un flot de passagers, me faisant fuir le port et sa soudaine agitation.

Les Hommes n'ont pas l'air d'avoir encore fait leur ce lieu, et je m'en réjouis.
Estendra

avatar

Féminin Age : 27
Gang : ...
Race : Fantôme de la Cour
Date d'inscription : 01/02/2009

Nombre de messages : 302


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Calme Sylvestre   Lun 1 Juin - 1:13

Je fuyais la ville et son odeur saline. Dans certaines rues, même, son odeur de poissons avariés. Je fuyais la ville et les rires gras des marins qui, aussitôt débarqués, courent aux filles de joie. Je fuyais la ville, car je fuyais mes semblables. La luxure et l'alcool, dans la plus parfaite combinaison dans l'être le plus abjecte qui soit : le marin des navires de commerces. Et à peine le répis des marins savouré, alors qu'ils s'enfermaient, l'un dans une chambre à l'auberge, l'autre dans un taudis au fond d'une ruelle, les marchands prenaient le relais, pour commencer à vendre cette marchandise qu'il venaient à peine de recevoir. Tout un balais minuté qui dans sa régularité passait les vices pour de la banalité.

Je quittais la ville, accompagné par quelques derniers cris pour un poisson ou autre, et je me suis enfoncé dans la forêt, plutôt qu'encore marcher dans un de ces sentiers bâtus, où la terre comme lassée des assauts de l'homme, ne tient plus rien et n'est plus que poussière, où les pierres sortent du sol comme pour fuir ce trajet vicié.

J'ai posé mes mains sur les troncs de ces arbres nés bien avant nous, savouré leur chaleur, écouté, l'oreille contre l'écorce, la joue en marquant la forme, le son de la nature. Et je me suis éloigné de l'arbre, titubant légèrement comme enivré par tant de puissance, de force. J'en ai touché un autre, puis un autre et encore. Loin de tout, j'ai eu cette subite envie de savourer ce plaisir simple que celui de la nature à l'état pur, où la pierre est à terre et mal formée, où les arbres sont hauts et fiers.

Mais maintenant que je suis plus loin dans le bois, mon coeur s'agite, mon esprit s'éveille, si bien que j'ai l'impression d'entendre l'herbe grasse se plier sous mes chausses. Il y a quelqu'un, plus loin, mais sa présence ne me dérange pas. Je ne sais comment, mais je pense même connaître cette personne.

Après une prise de conscience, je me ressaisie. Comment savoir, si ce n'est en m'approchant. Je ne sais pas où est l'intrus, mais je le sens. Tout comme je sens sa bienveillance. Alors je m'approche, vais là où je pense sentir plus cette présence. Une légère bise se lève comme pour me signifier ma trouvaille et, dans l'air qu'elle déplace, je sens son parfum. Immédiatement, sans même l'avoir vu, sans savoir si réellement, elle est là ou bien si, par un triste coup de mes envie, ce n'était qu'une hallucination, mon coeur se charge des émotions que j'ai ressentis lorsque je l'ai rencontré. Cette danse au coin du feu, ce repas au saveur mille fois plus intense que tout ce que j'avais connu avant...

Avec un pincement, je me rends compte que ce sont les seuls instants de bonheur que j'ai ressentis depuis que j'ai ouvert les yeux au pied de cet arbre. Les seuls moments où, en des endroits inconnus, ma principale préoccupation n'était pas de légitimer ma présence. Alors finalement, j'espère sa présence, plus que je ne la sens.

Je m'approche donc, légèrement tremblant. J'écarte une branche, et la trouve là, devant moi.


Je...

Je me trouve bête, à ne savoir quoi lui dire, avant de me jeter dans la gueule du loup.

Bonjour. Quel plaisir de te revoir, demoiselle sans nom ! Mais, je pense que je trouble ton calme, non ? Je peux partir, si tel est ton désir.

J'hésite pourtant entre politesse et égoïsme dans mon comportement. J'ai à la fois tellement peur qu'elle me demande de partir, et pourtant je lui impose presque de ne pas me le demander. Décidément, j'ai encore beaucoup à apprendre. Mais ce qui est dit est dit, alors je la regarde, contemple son visage
en attendant sa réponse.
Caracole

avatar

Masculin Age : 30
Race : Zumain
Date d'inscription : 26/10/2008

Nombre de messages : 188


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur aurel.tilt@free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Calme Sylvestre   Lun 1 Juin - 11:42

Des bruits de pas.
Je serre plus fort mes mains autours de mes genoux.
Pas déjà...
Pourquoi faut-il que la paix de ce lieu soit déjà rompue ?

Et pourtant...
Non, c'est étrange, mais...
Rien n'est rompu.
Comment est-ce possible ?
Alors je reste là, sans bouger.
Peut-être que la personne qui marche dans les bois ne viendra pas par ici...


-Je...

Un sourire nait sur mes lèvres, mais je n'ouvre pas encore les yeux.
Je comprends maintenant pourquoi j'ai eu l'impression que tout était normal, parce que c'est Caracole.
Je garde les yeux fermés, et savoure le son de sa voix.
Depuis combien de temps nous sommes nous quittés, après ce repas à l'auberge de la Cour ?

Demoiselle sans nom... Plus maintenant Caracole !

J'ouvre les yeux, le regarde, la joie doit se lire sur mon visage.
Je saute sur mes pieds, et me retrouve dans ses bras en quelques instants.
Je rougis de mon acte, mais je suis tellement contente de le revoir.

-Tu ne troubles rien...

Je pose ma tête sur son épaule et murmure :

-Je suis heureuse de te voir, j'ai quelque chose d'important à te dire.

Je me recule un peu, afin de voir l'expression de son visage.
Je sens encore une petite rougeur sur mes joues, mais en fait abstraction.


-Je l'ai trouvé...

Je tremble un peu.
Et je me rappelle tout ce que nous avions fait pour le chercher, mon prénom.
Je me rappelle nos danses. Je n'avais alors nulle peur du regard des autres, je ne voyais que le sien, j'étais bien, juste à danser...
Alors je murmure, dans le calme de cette forêt, ce prénom que j'ai trouvé.


-Estendra...


Dernière édition par Estendra le Dim 7 Juin - 16:00, édité 1 fois
Estendra

avatar

Féminin Age : 27
Gang : ...
Race : Fantôme de la Cour
Date d'inscription : 01/02/2009

Nombre de messages : 302


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Calme Sylvestre   Dim 7 Juin - 15:00


Sa réaction me surprend. Me voila la tenant dans mes bras, hésitant sur la conduite à adopter. Finalement je sers un peu mon étreinte, et profite de cet instant. Je n'aurais pas pensé être aussi content de la revoir, et encore moins que la réciproque serait vraie. Mais finalement la vie est pleine de surprise, et quelque soit ce passé qui me hante, doucement, je le sens, elle m'aide à franchir cette barrière.

Elle pose sa tête sur mon épaule, me murmure une phrase que sur le coup je crois ne pas comprendre. Mais je passe de l'étonnement à la joie pure. Sa quête est achevée, elle l'a, son nom, cette identité, cette unicité. Je ne trouve pas les mots pour lui dire combien je suis content pour elle, alors je la serre plus fort contre moi, et pose à mon tour ma jour contre son épaule, mon nez envahie par son doux parfum, je finis par souffler :

-Je suis vraiment heureux que tu ai enfin trouvé. Vraiment, Estendra.

Puis je me dis qu'elle n'a pas forcément envie d'être là, dans mes bras, alors je déserre mon étreinte, la laissant libre de rester ou de s'éloigner.








Caracole

avatar

Masculin Age : 30
Race : Zumain
Date d'inscription : 26/10/2008

Nombre de messages : 188


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur aurel.tilt@free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Calme Sylvestre   Dim 7 Juin - 15:59

Je ne bouge pas, je plonge juste mon regard dans le sien.
Celui-ci est toujours aussi envoutant, toutes ces couleurs...
Comment est-ce possible ?

Je lui adresse un petit sourire malicieux.


-J'aime bien comme tu le prononces. Et maintenant que tu m'as aidé, il faut que je te rendes la pareil.

Je rougis.
Me recule, laissant juste une main sur son torse, comme un lien, pour ne pas m'enfuir, pour rester ici, dans le calme apaisant de cette forêt.
J'ai honte de mes paroles.
Elles résonnent méchamment à mes oreilles.
Elles me donnent l'impression que je m'oblige à l'aider, que je l'oblige à accepter mon aide.
Que je l'oblige à ce replonger dans son passé.
Et je ne veux pas qu'il pense ainsi.
Je lui offre mon aide, comme un cadeau.
Un cadeau dont on ne sait pas ce qu'il contient.
Sera-t-il beau ?
Lui plaira-t-il ?
N'allons-nous pas droit au mur ?


-Quand tu voudras. Quand tu sentiras que tu auras besoin de quelqu'un, je... Je serais là. Peu importe quand tu me demanderas. Peu importe... Peu importe ce que la vie aura fait de nous.
Je serais toujours là...


Ma main sur son torse le quitte.
Elle s'arrête à quelques centimètres, paume tournée vers le ciel.
Elle attend qu'il y pose la sienne.
Main tendue, pour danser, pour soutenir.
Peut-être pour plus.
Et j'attends.
J'attends de voir s'il prendra ma main tendue, ou s'il préfèrera l'ignorer.
Quoi qu'il fasse, je sais que je resterais là pour lui.
Estendra

avatar

Féminin Age : 27
Gang : ...
Race : Fantôme de la Cour
Date d'inscription : 01/02/2009

Nombre de messages : 302


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Calme Sylvestre   Dim 7 Juin - 18:53

Nous nous regardons, partageons une certaine complicité dans cet échange de regards. Et elle sourit. Mes membres se réchauffent, comme si ce sourire, comme un rayon de soleil, m'apportait une douce chaleur bienfaitrice. J'admire ses traits, ce doux visage enjolivé par la courbure de ses lèvres.
Elle me propose à nouveau son aide, d'une façon un peu brutale, un peu perturbante, comme si elle croyait que je doutais d'elle, presque une demande, plutôt qu'une proposition. Pourtant, elle m'a déjà aidé.


- Tu m'aides déjà, Estendra. Sans peut-être t'en rendre compte, sans que moi-même je ne l'ai senti d'abords, tu m'aide à passer outre les barrières que m'impose ce passé. Peu m'importe pour le moment de le découvrir, tu me guide sur la voie qui le contourne, et je pense qu'il est mieux que cela se passe ainsi, pour le moment.

Je m'arrête un instant, cherchant mes mots, cherchant comment lui exprimer le besoin que je ressens de sa présence. Comment lui dire le plaisir que j'ai à être avec elle, le calme serein qui me comble quand elle me fait la joie de sa présence.
Peu importe la guerre autour, la mort qui tombe, déploie son filet pour saisir au mieux ses proie, je n'y pense plus quand je suis avec elle.

Alors cette main tendue, devant moi, est ce qui peut m'arriver de mieux. Comme l'autel que l'on va toucher pour sentir la force de ces piètres guides de lumière, ou d'ombre, sa main est pour moi la lanterne qui éclaire ma route.

Alors cette main tendue, devant moi, je la saisie. J'y pose d'abord ma main, doucement, pour sentir la douceur de sa peau, sa chaleur aussi. Puis je la serre, pour la sentir réelle. Elle sera mon guide, elle sera tout. Elle est la seule que je connaisse, et pourtant grâce à elle je n'ai plus peur de la solitude, plus peur d'avancer.

Et quoi qu'elle fasse, je sais que je resterai là pour elle.

Caracole

avatar

Masculin Age : 30
Race : Zumain
Date d'inscription : 26/10/2008

Nombre de messages : 188


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur aurel.tilt@free.fr
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Calme Sylvestre   Lun 8 Juin - 21:17

Alors qu'il me prend la main me revient à l'esprit cette maudite guerre.
L'angoisse m'étreint le cœur, fait disparaitre mon sourire. Soudain je sens la peur se répandre en moi comme un poison.
Je n'avais guère réfléchis aux conséquences de mon choix. Je n'avais pas vraiment non plus réfléchis au moment de choisir, j'avais préféré me laisser emporter.
Que l'on choisisse pour moi.

Lâche.

C'est ce que je suis.

Je n'éprouve même pas la honte que ce constat devrait emmener en moi.
Rien.
Juste une impression de vide.
Vide et peur.
Un mélange détonant.


-Et la guerre ?

Je ne sais même pas s'il arrive à m'entendre tant ma voix me parait faible.

-Que ferons-nous lorsque nous nous verrons sur le champs de bataille qu'est en train de devenir ce monde ?Et les Dieux ? Ne nous obligeront-ils pas à chercher à nous tuer l'un l'autre sans tenir compte de nos envies ?

...

Je ne veux pas te tuer.


Je secoue la tête avec désespoir.

-Je ne veux pas tuer.
Estendra

avatar

Féminin Age : 27
Gang : ...
Race : Fantôme de la Cour
Date d'inscription : 01/02/2009

Nombre de messages : 302


Feuille de personnage
Caractère:

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Calme Sylvestre   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Calme Sylvestre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Munuroë ::  :: Bibliothèque :: Munuroë V1 :: Un pas après l’autre, une histoire s’écrit... - RP :: Le port D'Aster Damné -